Vous êtes ici

Gourdan-Polignan : à la rencontre des élus et des forces vives des territoires

7 novembre 2017 - Communauté de communes Pyrénées haut-garonnaises -16 440 habitants pour 77 communes

Mardi 7 novembre Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, a convié l'ensemble des élus et les forces vives de la Communauté de communes Pyrénées haut-garonnaises pour présenter l'action menée par le Département. Cette rencontre est la première d'un cycle de 16 rencontres qui se déroule jusqu'en décembre, avec les 14 Communautés de communes et les 2 Communautés d'agglomération de la Haute-Garonne.

Première d'une longue série de rendez-vous avec les forces vives des territoires haut-garonnais, Gourdan-Polignan a donné le ton : plus de 200 personnes ont fait le déplacement jusqu'à la Maison des associations de cette petite commune rurale de 1200 habitants, pour assister à une rencontre constructive placée sous le signe de la convialité et du dialogue.
Autour de Georges Méric Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne et des Conseillers départementaux Patrice Rival et Roselyne Artigues, d'autres élus présents ont pu évoquer des thématiques spécifiques et leurs enjeux sur le territoire  : Annie Vieu le haut-débit, Maryse Vézat-Baronia l'aménagement du territoire et Julien Klotz l'environnement.

Après quelques mots de bienvenue de Patrick Saulneron, maire de Gourdan-Polignan, Alain Castel, Président de la jeune communauté de communes*, a rappelé « combien dans un contexte post fusion difficile, il est important de pouvoir compter sur le Conseil départemental, comme un partenaire fiable. Car quand il y a une partie serrée à jouer, il est nécessaire d’avoir un coéquipier qui comprenne l’enjeu des territoires ruraux » .

 

Annie Vieu, Alain Castel (Président de la CC Pyrénées haut-garonnaises) et Georges Méric

Annie Vieu, Georges Méric et Alain Castel (Président de la CC Pyrénées haut-garonnaises)

Les contrats de territoire, atout partenarial

Georges Méric a pour sa part rappelé que le Conseil départemental était plus que jamais « l'allié des communautés de communes, car dans un contexte difficile de fracture sociale, territoriale, face à une France périphérique que nous connaissons, il y a les gagnants la Métropole et la périphérie, les perdants … le Département est un élément de rassemblement ». 

La nouvelle feuille de route de l'action départementale se veut innovante avec notamment une action publique " réenchantée par le dialogue citoyen " et  une modernisation de l'action publique par de nouveaux e-services aux usagers, l'ouverture des données publiques avec l'Opendata...
La mise en place des contrats de territoire entre les intercommunalités et le Conseil départemental a également acté depuis 2016 une nouvelle dynamique, avec depuis 2 ans 16 millions d'euros d'aides distribuées. Pour la seule communauté de communes des Pyrénées haut-garonnaises, plus d' un million d'euros de subventions a été attribué en 2016, et 1,151 million d'euros est prévu en 2017.  

Salle de fête, équipements sportifs, rénovations d'écoles, soutien aux pme artisanales... le ciblage des aides se veut souple pour satisfaire au mieux les besoins. Plusieurs élus ont témoigné de cette nécessité de faire évoluer les dispositifs d'aides en fonction des nouveaux besoins des territoires et de raccourcir les délais. « Nous avons un projet de maison de santé à Cierp-Gaud, comment pouvons-nous être aidés pour ce projet vital pour lutter contre les déserts médicaux ? », a demandé Joël Gros, maire de la commune. 

Joël Gros, maire de Cierp-Gaud

Joël Cros, maire de Cierp-Gaud

En réponse, Maryse Vézat-Baronia a précisé que « l'on peut commencer à bâtir la programmation 2018 dès à présent, via la clause de revoyure qui permet une simplification des procédures. La carte blanche, un nouveau dispositif au service du territoire, permet également de soutenir des projets qui ne rentrent pas dans les cases mais qui sont un levier d’innovation territoriale».

Maryse Vézat-Baronia, Alain Castel et Georges Méric

Maryse Vézat-Baronia, Alain Castel et Georges Méric

Améliorer le haut-débit

Annie Vieu, n'a pas manqué de présenter rapidement le Schéma d'aménagement du haut-débit (SDAN ) impulsé par le Conseil départemental et porté par le Syndicat Haute-Garonne Numérique. Une première phase sur 5 ans mobilise 180 millions d'euros pour modifier dès 2018 le quotidien des Haut-Garonnais, en priorisant les chantiers où le très haut-débit est le plus faible.

La question du développement de la fibre dans des territoires enclavés pose néanmoins des questions de délais. Le déploiement de la fibre optique jusqu'à l'abonné (FFTH) sera ici réalisé entre 2019 et 2021. Sur le territoire de la Communauté de communes plusieurs chantiers sont déjà en cours : quatre pour la montée en débit DSL, dont deux sont programmés en 2018. Dix stations de Radio 4G fixe seront également ouvertes avant fin 2018. Trois pilônes-relais seront installés pour la résorption des zones blanches de téléphonie mobile à Cires, Payssous et Mont de Galie.

En matière de haut-débit l'attente est forte. Plusieurs questions ont notamment porté sur le calendrier ou sur le repect des équipements prioritaires : « une maison de services publics , doit être prioritaire car c'est un équipement structurant pour un bassin de vie », a remarqué un élu.  

Les Pyrénées un potentiel touristique...

Au delà du haut-débit, sur ces territoires ruraux de moyenne montagne, le tourisme reste un moteur économique incomparable. Le projet de regroupement opérationnel des stations de ski de Haute-Garonne, est porteur dans un contexte de réchauffement climatique, car il permettrait de lisser l'activité touristique sur quatre saisons. Le Conseil départemental donne une nouvelle impulsion au projet en créant avec la CC Pyrénées haut-garonnaises et les structures gestionnaires des stations de ski, un syndicat mixte avant la fin de la saison 2017-2018. 

Le tourisme est une priorité du Département avec l'appui au Grand Site Saint-Bertrand-de-Comminges et le développement du tourisme vert par l'aménagement d'un grand réseau de pistes cyclables et pédedestres, ou la valorisation des voies navigables . 

Dans ce contexte, le nouveau sentier Via Garona, GR861 dont le conseil départemental est maître ouvrage, est déjà un axe structurant. De la même façon,Trans-Garona projet transfrontalier de piste cyclable porté en partenariat avec le Val d'Aran et qui reliera la Haute-Garonne à l'Espagne, en est un autre maillon. 

... et une biodiversité à préserver

« Les Pyrénées est une montagne hyper accessible, a confirmé avec enthousiame Patrick Lagleize, président du bureau des guides de Luchon. C'est un territoire qu’il faut mettre en avant avec une démarche de tourisme vert, une carte à jouer pour l'économie du territoire, car en montagne, 1 euro investi c’est 4 euros de retombées économiques ! Les Pyrénées c'est aussi un territoire fragile, et nous les professionnels de la montagne, nous sommes des témoins privilégiés du réchauffement climatique ». 

Julien Klotz a en clôture présenté synthétiquement, les 41 actions du plan de lutte contre le réchauffement climatique lancé par le Département d'ici à 2021. Avec un budget de 150 millions d'euros, il vise à valoriser la biodiversité, préserver la ressource en eau, favoriser les déplacements propres ou encore protéger les espaces naturels sensibles...

« L'impossible nous ne l'atteignons pas, il nous sert de lanterne », c'est avec le poète René Char que Georges Méric a conclu cette première rencontre, clôturée comme il se doit, autour d'un verre et de dégustations de produits locaux. 

* La communauté de Communes Pyrénées haut-garonnaises est issue du regroupement le 1er janvier 2017, de la communauté de communes du canton de Saint-Béat, la communauté de communes du Haut-Comminges et la communauté de communes du Pays de Luchon.


Chiffres clés

18 M€ du Département en 2016 pour soutenir la communauté de communes 

  • 7,5 M€ pour la solidarité départementale
  • 7,7 M€ pour le développement des territoires
  • 825 052 € pour l'éducation 
  • 604 850 € pour la sécurité
  • 466 820 € pour le secteur enfance et jeunesse
  • 339 491   pour le logement
  • 224 883 € pour le tourisme, le sport et la culture
  • 113 298  pour la protection de l'environnement

Visualiser sur le plan

Page publiée le 08 novembre 2017 - vérifiée le 08 novembre 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne