Vous êtes ici

Gragnague : à la rencontre des élus et des forces vives des territoires

13 décembre 2017 - Communauté de communes des Coteaux du Girou

Georges Méric et les élus du département se sont rendus mercredi 13 décembre à Gragnague dans le cadre des rencontres avec les forces vives du département. Plus de 120 personnes étaient présentes à l’espace Édouard Debat-Ponsan, bondé, pour prendre la mesure de l’action du Département et échanger avec les élus.

A la rencontre des élus et des forces vives des territoires

Le président du Conseil départemental, Georges Méric, était accompagné de plusieurs élus qui ont été sollicités sur trois thématiques spécifiques : Maryse Vézat-Baronia pour l’aménagement du territoire, Annie Vieu pour le numérique et Pascal Boureau pour la transition écologique. Étaient également présent Didier Cujives, conseiller départemental du canton de Pechbonnieu, ainsi que bien entendu Daniel Calas, le président de la communauté de communes des Coteaux du Girou (C3G).

Ce dernier a commencé par saluer le travail des conseillers départementaux, « toujours présents, et c’est agréable pour nous les élus et pour la population. Depuis que vous êtes à la tête du département, président Méric, nous avons vu les choses évoluer dans le bon sens. Les échanges avec les services du Conseil départemental sont de plus en plus nombreux, et c’est important, car nos territoires changent tous les jours et ils ont besoin d’être entendus. Et vous le savez, puisque vous êtes là ce soir ».

« Effectivement, notre volonté est de venir à votre rencontre dans un but de concertation, de compréhension réciproque, a répondu Georges Méric. Il faut réfléchir ensemble au devenir de nos territoires, à la Haute-Garonne de demain ».

Solidarité et aménagement du territoire

« Une de nos priorités est la solidarité territoriale, et ce n’est pas une expression creuse, affirme Maryse Vézat-Baronia. Il faut un aménagement équilibré du territoire, qui est si divers en Haute-Garonne ». C’est à cela que servent les contrats de territoire, qui représentent 16 millions d'euros investis chaque année. L’objectif est de proposer à tous les Hauts-Garonnais un accès à des infrastructures de qualité, mais aussi de développer l’emploi in situ.

Une inquiétude, cependant, agite la salle : y aura-t-il une seconde rocade toulousaine, qui passerait par le Girou ? La position du Président est très claire : « Nous considérons que ce n’est pas une solution pour la mobilité dans Toulouse Métropole. À terme, cela n’aura aucun impact. L’idée d’une seconde rocade est une déclaration politicienne, c’est éloigner le problème sans le régler, et le Conseil départemental est contre ». 

Le numérique, un besoin vital

L’équilibre des territoires passe aussi par l’accès au très haut débit. « Aujourd’hui, en dehors de la métropole, les débits sont largement insuffisants pour nos besoins quotidiens et pour ceux des entreprises, constate Annie Vieu. Pour résorber cette fracture numérique, nous avons pour objectif d’apporter le très haut débit de plus de 100 Mb/s sur l’ensemble de la Haute-Garonne ». Les premières prises arriveront début 2019. Et quand un élu de Garidech s’inquiète de voir les entreprises de sa commune privées de fibre pour encore quelques années, Annie Vieu le rassure : « Nous avons demandé aux élus de nous faire remonter les sites qui leur semblent prioritaires, et qui seront fibrés en premier ». Sans oublier le développement immédiat des technologies intermédiaires qui permettront une montée du débit dès l’année 2018.

 

La transition écologique est l’affaire de tous

« La transition écologique est urgente, on constate tous, notamment, les sécheresses de plus en plus importantes » note Pascal Boureau. Et le Conseil départemental tâche d’être exemplaire sur le sujet, afin de pouvoir aider à l’éducation et à la transition, qui est l’affaire de tous. Un plan de 150 M€ sur les 4 ans à venir a été lancé dans ce but au début de l’année 2017.

En conclusion, Didier Cujives a affirmé le plaisir qu’il avait à « relayer cette politique, intelligente et structurée, portée par le président Méric et son équipe. Aujourd’hui, il y a une réflexion en terme d’aménagement de la part du Conseil départemental, et il faut que les communes puissent accompagner cette réflexion ».


Chiffres clés

12,2 M€ du Département investis en 2016 pour soutenir la communauté de communes

  • 5 056 734 € pour la solidarité départementale
  • 70 759 € pour l’enfance et la jeunesse
  • 1 876 421 € pour l’éducation
  • 118 388 € pour le logement
  • 3 974 299 € pour le développement des territoires
  • 114 564 € pour le tourisme, le sport et la culture
  • 235 995 € pour la protection de l’environnement
  • 774 635 € pour la sécurité

Page publiée le 14 décembre 2017 - vérifiée le 14 décembre 2017