Vous êtes ici

Grande journée de la transhumance : 3ème édition!

Préserver l'élevage en Haute-Garonne

Dimanche 12 mai, 400 brebis des Pyrénées feront escale au parc du château de Launaguet, à l'occasion de la 3ème édition de la grande journée de la transhumance qui partira de Villeneuves-lès-Bouloc. Michel Rougé, maire de Launaguet, Marie-Claude Farcy, conseillère départementale de la Haute-Garonne, Jean-François Layrisse, président de la Commission ovine des Pyrénées centrales, Ghislaine Cabessut, maire de Bouloc et conseillère départementale de la Haute-Garonne seront sur place, autour de Sébastien Natale dit "Moïse", berger, qui présentera son activité.

Transhumance à Bouloc, 2017

Les 400 brebis de race Tarasconnaises appartenant à deux éleveurs de Sepx et Bourg d'Oueil sont arrivées le 7 mars dernier à Launaguet puis ont été transférées en camion le 5 avril à Bouloc et Villeneuve-lès-Bouloc pour un pâturage sur friches avec une augmentation de la surface à paître mise à disposition par les communes. Elles continueront leur transhumance dès le mois de juin en estive à Bourg d'Oueil, d'où elles descendront en septembre pour agneler.
 

17 km et 8 communes traversées

Le jour-J le départ se fera donc à Villeneuve-Les-Bouloc vers 6 h. Plusieurs lieux de rendez-vous sont ensuite prévus sur le parcours, à Gargas, Labastide-Saint-Sernin, Montberon, Saint-Loup-Cammas et Saint-Geniès-de-Bellevue, pour une arrivée à Launaguet prévue vers 11h. Dès l'arrivée du troupeau à destination, un moment festif sera proposé dans le parc du château, avec la possibilité d'acheter des produits locaux au village gourmand installé pour l'occasion.

 

Porteur d'une véritable ambition en matière de transition écologique, le Conseil départemental de la Haute-Garonne a décidé d'investir 150 millions d'euros pour la mise en œuvre de son plan d'actions environnement 2017-2020. Parmi les priorités de ce plan, la préservation de la biodiversité se traduit par des actions en faveur de l'agro-écologie, en encourageant par exemple l'éco-pâturage.

Depuis 3 ans, les communes de Bouloc, Launaguet et Villeneuve-lès-Bouloc ont mis en place, grâce à l'appui de la Direction de l'agro-écologie du Conseil départemental de la Haute-Garonne, une opération d'éco-pâturage permettant de consolider l'installation d'un éleveur ovin et l'entretien d'espaces communaux et privés en déprise.

Le Conseil départemental aux côtés des éleveurs du massif pyrénéen

L'Agneau des Pyrénées est issu des races rustiques locales des Pyrénées Centrales, qui sont parfaitement adaptées au terroir. La Tarasconnaise, race pyrénéenne la plus représentée, est particulièrement bien adaptée à l'élevage de montagne et à la transhumance, qui permet l'entretien des paysages chers aux amoureux de la montagne tout en faisant vivre les territoires ruraux. L'été, les troupeaux pâturent en montagne une herbe saine et naturelle, et l'hiver, les brebis sont à la bergerie, nourries de foin récolté sur les exploitations. L'environnement pyrénéen et le savoir-faire traditionnel d'éleveurs passionnés concourent à la réalisation d'un produit d'exception.

L'Agneau des Pyrénées est en cours d'obtention de l'Identification Géographique Protégée. L'objectif de cette démarche est de répondre aux besoins des éleveurs de montagne et du piémont pyrénéen en valorisant leurs troupeaux de races rustiques des Pyrénées mais également de répondre aux attentes des consommateurs en termes de traçabilité et de qualité. À ce jour, près de 200 éleveurs du massif pyrénéen sont engagés dans la démarche avec le Conseil départemental à leurs côtés.

 

En vidéo

Page publiée le 27 février 2018 - vérifiée le 27 février 2018