Haut-débit : lancement de l'organisme "Haute-Garonne numérique"

Le déploiement du haut débit sur la Haute-Garonne constitue pour le Conseil départemental une priorité d'investissement.

Jeudi 7 juillet, le président du Conseil départemental Georges Méric a ouvert la séance d'installation du Syndicat Mixte Haute-Garonne Numérique. Cette structure a en charge le déploiement, la mise en œuvre et la gestion du haut-débit sur le département de la Haute-Garonne. Composé du Conseil départemental, de 26 EPCI et de 15 communes de la Haute-Garonne, Haute-Garonne Numérique compte 42 membres et a son siège au Conseil départemental.

Annie Vieu

Lors de cette première assemblée, les membres ont élu Annie Vieu, vice-présidente du Conseil départemental en charge de l'innovation et du numérique, à la présidence de Haute-Garonne Numérique.

Le déploiement du réseau public très haut débit sur la Haute-Garonne est une priorité annoncée par Georges Méric dès le début de son mandat. Le Schéma directeur d'aménagement numérique (SDAN) du Conseil départemental de la Haute-Garonne, porte l'objectif ambitieux de couvrir à terme l'ensemble de la population de la Haute-Garonne en Très Haut Débit pour un investissement global de 500 millions d'euros.

Une première phase d'ici à 2020 permettra d'améliorer la qualité du haut-débit (4 Mbits/s minimum et jusqu'à 100 Mbits/s) de 230 000 foyers dans 549 communes du département hors Toulouse et la zone dite AMII (Appel à Manifestation d'Intention d'Investir) exclusivement réservée aux opérateurs privés. Dès 2018, la totalité des abonnés dont le débit est < 4 Mbps bénéficiera d'une amélioration significative (de 4 à 30 Mbps).

Conseil départemental vote à main levée

Les élus membres du syndicat mixte, Haute-Garonne Numérique, le 7 juillet 2016.

Fin 2020, 136 000 foyers haut-garonnais pourront bénéficier d'une solution FFTH (fibre optique jusqu'à l‘abonné) pour des débits de 100 Mbps. Les 21,6 % de lignes restantes seront traitées en phase 2 et 3 car elles bénéficient déjà d'un "haut débit de qualité" compris entre 4 et 20 Mbps.

« Le déploiement du haut débit sur la Haute-Garonne constitue pour le Conseil départemental une priorité d'investissement. C'est un véritable enjeu pour la compétitivité et le développement de notre territoire » a déclaré Georges Méric.

Page publiée le 11 juillet 2016 - vérifiée le 10 août 2016

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne