Vous êtes ici

Haute-Garonne Montagne : point d'étape sur la stratégie de développement touristique

Le Département soutient les stations de montagne haut-garonnaises

Mercredi 20 mars, les élus départementaux sont allés à la rencontre des élus et des acteurs locaux à Superbagnères, afin de présenter la stratégie d’aménagement et de développement touristique du syndicat Haute-Garonne Montagne.

En 2015 un travail partenarial a été initié afin de repenser le modèle économique des stations de ski haut-garonnaises. La réflexion menée en concertation avec la Communauté de communes des Pyrénées haut-garonnaises et l'ensemble des communes concernées, a abouti, en aout 2018, à la création du syndicat mixte Haute-Garonne Montagne. Une gouvernance collective réunit désormais le Département (80% des sièges au Comité syndical) et la communauté de communes des Pyrénées haut-garonnaises (20% des sièges) pour la gestion des stations de Haute-Garonne. La station de Peyragudes, à cheval sur deux départements sera associée à la démarche par la suite, via la création d'une Société publique locale dont le syndicat Haute-Garonne Montagne sera membre.

L’objectif de ce regroupement ?

  • mutualiser les moyens (achats, entretien des équipements, de personnels et de communication)
  • mobiliser les investissements nécessaires
  • développer une offre quatre saisons complémentaire entre les stations

"Ensemble, nous devons ramener les emplois in situ, dans une démarche conjointe qui permettra de développer le site sans le dénaturer."

Georges Méric, président du Conseil départemental

 

À Bourg D'oueil, une station tenue essentiellement par des bénévoles, Henri Jamme, maire du village exprime le souhait de tous de "rester une vallée authentique, à portée des débutants et des familles, avec néanmoins la volonté de développer la station sur d'autres créneaux, comme la randonnée, pour mettre en valeur la multi-saison et ne pas tout miser sur le ski."

 

Un enjeu touristique majeur pour le territoire

L'économie touristique reste une priorité pour le Conseil départemental qui entend soutenir cette source d'emplois délocalisables nécessaire au département. 24% des emplois privés de l'intercommunalité relèvent de l'économie touristique.

Aujourd'hui Haute-Garonne Montagne emploie :

  • 23 salariés permanents
  • 110 salariés saisonniers

Considérant les enjeux liés au changement climatique, le Département prévoit pour l’avenir des stations un projet innovant et durable pour développer le tourisme en montagne tout au long de l’année.

Ensemble, avec les élus et les acteurs locaux, nous allons vers la sauvegarde des stations de ski de la Haute-Garonne. La stratégie repose sur la multiplication des points d'attractivité, car toutes les stations sont complémentaires. Il nous faut faire des recettes l'été et faire ainsi face au changement climatique. Les stations de montagne sont un point fort pour le développement touristique du territoire haut-garonnais.

Georges Méric

 

 

 

20 à 23 millions d'euros investis d'ici 2021 dans les stations haut-garonnaises

Si des investissements d'urgence sont à prioriser pour 2019, avec 4,8 millions d'euros mobilisés rapidement, le syndicat mixte a prévu d'ici 2021, un plan d'investissement de 20 à 23 millions d’euros, auquel pourrait participer l’État, la région et l’Europe. Dans ce budget, 15 millions seront consacrés au remplacement de la télécabine de Luchon.

Tous les investissements que nous ferons seront multi-saisons.

Hervé Pounau, directeur de Haute-Garonne Montagne

 

D’autres propositions sont à l’étude pour 2019, notamment une billetterie automatique harmonisée entre les 3 stations, et l’optimisation du réseau neige de culture.

 

Page publiée le 28 mars 2019 - vérifiée le 28 mars 2019