Vous êtes ici

Journée internationale des personnes en situation de handicap

Le Conseil départemental accueille les rencontres du Comité national coordination action handicap (CCAH)

Lundi 3 décembre, dans la cour du Conseil départemental, le Pavillon République battait son plein. À l'ordre du jour, une matinée d'échanges sur le thème du vieillissement des personnes en situation de handicap avec les acteurs et partenaires institutionnels concernés.

 

La transition vers une société plus inclusive et participative pour les personnes en situation de handicap s'accélère. La loi de février 2005 "Pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" est à l'origine d'une nouvelle impulsion vers cette transition. L'objectif ? Changer le regard sur le handicap dans la société.

Vers une société plus inclusive?

Ce lundi 3 décembre, devant une assemblée de partenaires institutionnels ou associatifs, Alain Gabrielli, vice-président en charge du handicap au Conseil départemental a exprimé la volonté du Département de mettre sur pied des actions concrètes pour rendre la société plus inclusive et adaptée au vieillissement des personnes en situation de handicap. Le film documentaire "L'avancée en âge des personnes handicapées", réalisé par Olivier Le Mab et inspiré par Patrick Gohet, adjoint au Défenseur des Droits à l’inspection générales des Affaires sociales a par ailleurs été diffusé en amont d'une table ronde sur la thématique "Quelles solutions pour les personnes handicapées vieillissante?"

30 actions concrètes pour améliorer le quotidien des personnes handicapées

Chef de file de l'action sociale, le Conseil départemental est fortement engagé pour les personnes en situation de handicap, avec notamment, le 16 octobre dernier, le vote à l'unamité par les élus de l'Assemblée départementale d'un schéma départemental à destination des personnes agées et des personnes handicapées. En amont, une grande concertation avec les professionnels de terrain et les partenaires avait permis un état des lieux général et l'élaboration de fiches techniques sur les possibles à mettre en place.

Le schéma comprend 30 actions concrètes pour améliorer le parcours de vie de ces personnes, favoriser leur autonomie et éviter des situations de rupture. Parmi elles, le Département entend améliorer l’accompagnement des personnes atteintes d’un handicap psychique par la création de places supplémentaires en établissement d’accueil non médicalisé, renforcer le développement des formes d’accueil modulables pour les enfants et améliorer l’accompagnement des familles à travers une sensibilisation anticipée.

Le schéma départemental porte l'enjeu majeur de fédérer tous les partenaires, avec l'ambition d'entrainer les acteurs dans une certaine dynamique via plusieurs axes : assurer l'adaptation de la société, simplifier et fluidifier les parcours pour les personnes handicapées et les aidants, favoriser l'inclusion professionelle, accompagner les acteurs de l'offre sociale, médico-sociale et sanitaire pour mettre en place les transformation nécessaires, developper l'habitat inclusif, lutter contre l'isolement des personnes en situation de handicap (via la téléassistance notamment), favoriser l'accès à la culture, développer les formes de communciation alternative afin de permettre à toute personne de s'exprimer, etc.

Parmi les présents, Charlène Gorce, chargée de développement au Comité départemental handicap en Haute-Garonne est ainsi venue chercher des informations sur les dispositifs départementaux et le Comité national coordination handicap : " Une matinée interessante pour comprendre qui fait quoi. J'ai notamment apprécié la présentation du schéma départemental à destination des personnes handicapées."

Chaque jour en Haute-Garonne, la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) -financée et administrée par le Conseil départemental- accueille 140 personnes et reçoit plus de 1300 appels. L'activité y augmente chaque année de 12%.

Page publiée le 03 décembre 2018 - vérifiée le 03 décembre 2018