Journée mondiale du refus de la misère

Visite de l’association Territoire actif à Portet-sur-Garonne

À l'occasion de la journée mondiale du refus de la misère mardi 17 octobre, le vice-président en charge de l'insertion, Patrick Pignard, a visité lundi 16 octobre l'association Territoire actif, en présence du maire Portet-sur-Garonne Thierry Suaud et du maire de Roques-sur-Garonne, Christian Chatonnay.

Créée en juillet 2016 avec les soutiens du Département et des communes de Portet-sur-Garonne et de Roques-sur-Garonne, l'association Territoire Actif a pour objectif de favoriser l'insertion socioprofessionnelle des personnes les plus éloignées de l'emploi, de mettre en place des actions visant à développer le lien social et de renforcer l'égalité femmes-hommes sur le territoire du Muretain.
L'association s'adresse en priorité aux habitants des communes adhérentes qui éprouvent des difficultés sociales et professionnelles ainsi qu'à tous les habitants qui souhaitent s'impliquer dans la vie de leur territoire en participant aux projets de liens sociaux tissés par l'association.
Territoire Actif travaille quotidiennement aux côtés des acteurs de proximité pour offrir des emplois locaux auprès des personnes les plus fragiles, notamment des jeunes, des familles provenant de l'immigration ainsi que des familles monoparentales. En accompagnant ces personnes à l'emploi, notamment par le biais de formation adaptée, Territoire actif lutte contre le sentiment d'isolement des personnes sans emploi ou dépourvues de qualification professionnelle.

L'association, située en plein centre du quartier du Récébédou à Portet-sur-Garonne, est composée de 14 membres.
En 2017, le Conseil départemental a soutenu l'association Territoire Actif à hauteur de 10 330 euros destinés au développement des activités en faveur du lien social qui ont débuté en septembre dernier.

« Dans un contexte de crise économique et sociale qui accroit la fracture sociale et fragilise les plus précaires, le Département, en tant que chef de file de l'action sociale, maintient un effort financier conséquent en faveur des acteurs de l'insertion, qui œuvrent au plus près des habitants les plus défavorisés. Nous devons encourager les dispositifs innovants, qui oeuvrent à la réinsertion des personnes les plus éloignées de l'emploi dans un parcours professionnel », a déclaré Georges Méric.

(Photo, Romain Saada)

Page publiée le 17 octobre 2017 - vérifiée le 17 octobre 2017