Vous êtes ici

La démocratie participative plus que jamais d'actualité en Haute-Garonne

Le dialogue citoyen se poursuit

En 2019, les concertations menées dans le cadre du dialogue citoyen vont se poursuivre autour de divers sujets. De la préservation des ressources en eau, au RSA en passant par l'éducation avec la sectorisation des collèges, les Haut-Garonnais font partie intégrante de la construction des politiques départementales. Les 4èmes rencontres du Dialogue citoyen auront d'ailleurs lieu le 16 février au Conseil départemental, afin de poursuivre le travail engagé.

Depuis 2015 le Département s'engage dans le dialogue citoyen via plusieurs concertations d'envergure, afin d'impliquer la population dans les choix et les actions politiques. 

  • plus de 300 réunions, ateliers et rencontres organisées sur tout le territoire
  • 13000 haut-garonnais ont répondu présents à ces rencontres
  • 10 000 haut-garonnais ont donné réponse aux enquêtes en ligne

Une concertation pour le projet Garonne Amont

Le projet de la Garonne Amont a été lancé en fin d'année 2017 à l'initiative du Conseil départemental. L'objectif? Préserver les ressources en eau et notamment favoriser un équilibre entre les besoins et les ressources en eau sur le bassin de la Garonne amont.

Dans ce cadre, une grande concertation citoyenne, de mars à juin 2019, permettra de co-construire un plan d'actions.

À l'automne, une restitution aura lieu notamment autour d'ateliers de travail thématiques, avec un panel citoyen. Les Haut-Garonnais pourront continuer à s'exprimer lors de rendez-vous organisés sur le territoire et via un espace participatif créé sur internet.

La gestion du RSA au centre d'une expérimentation

En 2018, un travail collaboratif expérimental a été engagé sur la Métropole et le sud-toulousain, associant une 60aine d'allocataires du RSA, des élus et les services de l'insertion du Conseil départemental, afin de repenser la gestion du revenu de solidarité active. La démarche sera poursuivie sur 2019 sur tout le territoire haut-garonnais.

À ce jour, les premières actions ont été mises en place concernant la modernisation de l'accueil dans les maisons des solidarités, la lutte contre les préjugés relatifs au revenu de solidarité active, les démarches à accomplir et l'évolution des courriers et plaquettes d'information.

Collèges : la nécessaire évolution de la sectorisation

La vitesse de développement de la métropole toulousaine fait de l'évolution de la sectorisation des collèges une véritable priorité. Depuis le printemps 2018, une grande concertation a permis de définir une nouvelle organisation, afin notamment d'équilibrer les effectifs des établissements et de respecter la mixité sociale

Par ailleurs, avec 53 462 collégiens à la rentrée 2018 -soit 1400 de plus que l'année passée- le Conseil départemental doit anticiper les besoins en collèges. D'ici 2024, le Conseil départemental aura ainsi construit et rénové 23 collèges et créé 6 900 places supplémentaires. Chaque nouveau collège fait également l'objet d'une concertation pour sa future sectorisation.

  • 89 rencontres ont été organisées pour cette concertation
  • Les élus, l'Éducation nationale et les parents d'élèves des collèges et des écoles ont été associés

12 projets sociaux de territoires en cours

Depuis 2016, les "projets sociaux de territoire" consistent à favoriser la concertation autour de sujets spécifiques aux problématiques des territoires visés (mobilité, emploi, isolement, jeunesse, etc.).

Les Maisons des solidarités hébergent ces concertations, qui associent les professionnels du lieu, les partenaires sociaux et institutionnels du Département et les Haut-Garonnais.

12 projets sont actuellement en cours. À noter qu'en février, un projet supplémentaire va débuter à la MDS de Borderouge. À terme chaque maison des solidarités devrait compter son propre projet.
 

La culture pour tous avec tous!

La grande concertation culturelle amorcée en 2017 avait invité tous les citoyens à faire émerger les atouts et les besoins du département en matière de culture(s). 4000 Haut-Garonnais avaient répondu présents, cette démarche inédite en France donnant lieu à la mise en place de différentes actions politiques :

  • la création d'une journée départementale de la culture à l'automne 2019
  • la mise en place en septembre 2019, d'un label "Comme à la maison", pour soutenir les lieux de rencontre.
  • la création de la "bourse aux jeunes musiciens" qui prend intégralement en charge les frais d'inscription des écoles de musique du département, sous conditions de ressources.
  • la création d'un fonds de soutien de 50 000 euros pour soutenir les initiatives culturelles du territoire (une sélection sera opérée à l'été 2019 avec un jury citoyen).

Les jeunesses co-construisent la politique départementale

La concertation engagée en 2018 avec 2000 jeunes du département, visait à développer une politique départementale plus adaptée aux 10-30 ans.

Le 6 février, le 1er forum des jeunesses haut-garonnaises viendra clôturer cette concertation. 

Les citoyens imaginent la Haute-Garonne de demain

Une nouvelle concertation invite en 2019 les citoyens à partager leur "Haute-Garonne rêvée".

Au premier trimestre 2019, 7 ateliers territoriaux créatifs sont prévus sur le territoire, invitant les citoyens à se projeter dans l'avenir de leur département.

Page publiée le 23 janvier 2019 - vérifiée le 23 janvier 2019