Vous êtes ici

La microcrèche de Grenade grandit !

CréADE31 : un dispositif pour soutenir l'emploi

La structure a été installée à Grenade, suite à un accord de prêt CréADE 31 par le Conseil départemental. 

Dans la salle de jeu colorée de la microcrèche Les Chérubins, une partie des enfants âgés de 3 mois et demi à deux ans entourés d'une éducatrice jeunes enfants, d'auxilliaires petite enfance et de puériculture jouent calmement avec des peluches. Pendant ce temps-là, les autres bambins font la sieste dans la pièce voisine. La microcrèche dirigée par Carole Navaro a ouvert ses portes en février 2019 après que la jeune maman de deux enfants, elle a effectué une partie de sa vie professionnelle dans la grande distribution, ait décidé de se lancer dans l’entrepreneuriat en 2015.

«Quand j’ai repris le travail après la naissance de mes enfants, j’ai eu une mauvaise expérience avec le système de garde que j’avais choisi, explique-t-elle. J’ai toujours voulu créer mon entreprise et vu qu’il manque des places en crèche dans le secteur j’ai décidé de créer mon activité en rejoignant le réseau Les Chérubins. Après plusieurs mois de démarches administratives, son statut de demandeuse d’emploi lui permet d'obtenir un prêt CréADE 31 à hauteur de 8 400 euros à taux zéro. Et rejoint ainsi les 178 créateurs d'emplois qui ont bénéficié de ce dispositif depuis 2017. "Cela m’a permis de déposer un dossier auprès de la banque et de faire face aux premières dépenses concernant le loyer et les payes », se félicite la gérante de la microcrèche. 

Parrainée dans sa démarche entrepreunariale par la chef d'entreprise Michèle Raymondis, par ailleurs présidente de l’Association des femmes entrepreneurs (AFEE) et vice-présidente d’Initiative Haute-Garonne, Carole Navaro a installé son activité à l’entrée de Grenade où elle dispose d’un local de 150 m2 et d’une cour de 200 m2. Largement assez pour la dizaine d’enfants que les parents, la plupart habitent Grenade ou habitent dans un rayon de 20 kilomètres, déposent tous les matins à partir de 7h30. Alors que le manque de structures d'accueil pour les tout petits dans cette zone du département est réel, la jeune femme à songe à ouvrir prochainement une seconde microcrèche.  

Page publiée le 19 novembre 2019 - vérifiée le 19 novembre 2019