Vous êtes ici

Le Conseil départemental fortement engagé pour la culture

Un soutien à la création artistique affirmé

Fruit d’un patient travail de six ans de programmation portée par le Conseil départemental, les succès public et professionnel de l’espace Roguet démontrent bien la pertinence de cette vitrine de la richesse artistique de la Haute-Garonne.

À l’espace Roguet, on peut tout aussi bien assister à un spectacle de théâtre contemporain, admirer une prestation de marionnettes, se passionner pour les musiques actuelles ou la musique classique, qu’apprécier la maîtrise technique de danseurs contemporains. La programmation orchestrée par la Direction des Arts Vivants et Visuels (DAVV) se dédie à la creation -70 compagnies ont pu et vont pouvoir préparer ici leurs spectacles depuis six ans- et au soutien des artistes du département. En plus de leur passage à l’Espace Roguet, ils bénéficient en effet d’une programmation dans les autres dispositifs culturels que sont Itinérances et 31 Notes. Cet engagement unique d’un département soutient le vivier créatif local et les résultats parlent d’eux-mêmes : 80 % de taux de remplissage pour la saison passée avec 6 700 spectateurs d’horizons très divers qui se fidélisent et deviennent les porte-paroles de la proposition du lieu.

Une programmation porteuse de valeurs

L’Espace Roguet ouvre les horizons culturels et citoyens grâce à cette programmation engagée qui véhicule les valeurs défendues par le Conseil départemental telles que la laïcité, le dialogue citoyen, la promotion de la langue et de la culture occitane entre autres mais également en militant pour un accès à la culture pour tous par la gratuité des spectacles. Les spectacles présentés facilitent la transmission intergénérationnelle, le vivre ensemble donc le lien social. Effet bénéfique qui s’étend aussi à la sphère éducative puisque des représentations gratuites pour les collégiens ainsi que des échanges avec les artistes ponctuent régulièrement l’année scolaire. Ce qui enrichit le parcours culturel des élèves et répond également aux attentes pédagogiques des enseignants. Quant aux artistes, ils saluent la mise à disposition de l’Espace Roguet, élément indispensable pour le développement artistique et économique des compagnies et groupes du département.

 

Anne Boyer, Vice-présidente en charge de la Culture

"Nous avons voulu bâtir un projet politique dans lequel la culture ne serait plus une variable d'ajustement, mais bien le ciment de l'égalité, de la liberté, de la solidarité entre nous tous. Nous voulons une culture riche, ambitieuse, généreuse, inventive, prompte à nourrir les rêves et les désirs de chacun partout en Haute-Garonne."

 

 

 

Jean-Pierre Armand : « Pouvoir créer dans le confort et la sérénité »

Le créateur de la Compagnie de théâtre Cornet à Dés, Jean-Pierre Armand, célèbre en novembre les 50 ans de sa structure et poursuit son travail artistique grâce, notamment, au soutien du Département.

Votre credo est-il toujours celui d’un théâtre insolite et physique ?

Oui, j’ai été excessivement influencé par les grands maîtres comme Jerzy Grotowsky, Eugenio Barba que j’ai côtoyé. Le long de mon chemin j’ai pu conforter ces théories du théâtre à ma propre vision puisque j’étais ostéopathe. Des liens évidents existent entre les principes ostéopathiques et ceux que véhiculait Jerzy Grotowsky à l’époque à travers son travail sur l’organique, le corps qui dit la vérité. Ensuite, il faut conforter cela par la technique et le travail, ça ne vient pas comme ça.

Est-il aisé de pratiquer ce théâtre en région ?

Non et pourtant je suis d’un tempérament optimiste mais je crois que ce théâtre de création qui traite de choses historiques se meurt petit à petit. Nous sommes dépassés par une génération de jeunes qui travaille très rapidement et qui ne s’encombre pas de la minutie qu’il doit y avoir pour trouver le geste juste. Je ne dis pas qu’ils ont tort mais cela créé un nouveau style de théâtre. C’est pour cela que je créé Truismes, l’adaptation du livre de Marie Darrieussecq en novembre pour m’écarter un peu des biopics historiques habituels comme ceux que j’ai consacrés à Camille Claudel, Olympe de Gouges ou Toulouse-Lautrec.

Quel intérêt revêt l’Espace Roguet dans votre processus de création ?

C’est sans doute la seule et unique grande structure en Haute-Garonne et dans le Grand Sud qui propose à des compagnies comme la nôtre, qu’elle soit jeune ou ancienne, une possibilité de disposer d’un plateau pendant une semaine avec des techniciens, ce qui nous donne la possibilité de pouvoir créer, dans le confort et dans la sérénité, un spectacle qui est techniquement difficile.

INFOS : À l’occasion de cet anniversaire le Conseil départemental donne carte blanche à la compagnie et soutient la création de son dernier spectacle Truismes,le vendredi 30 novembre à 20h30 à l’Espace Roguet, 9 rue de Gascogne à Toulouse – 05 34 45 58 30 – cultures.haute-garonne.fr/

Visualiser sur le plan

Page publiée le 30 novembre 2018 - vérifiée le 30 novembre 2018