Vous êtes ici

Le Conseil départemental soutient les élèves défavorisés

Jeudi 13 décembre, les élus départementaux, réunis en commission permanente, ont renouvelé le soutien du Conseil départemental au programme d’accompagnement scolaire "Dispo Sciences Po" avec l’IEP (Institut d’Études Politiques) de Toulouse.

Depuis 2016, le Conseil départemental et l’IEP de Toulouse ont noué un partenariat pour mettre en œuvre ce programme développé par Sciences Po Toulouse depuis 2006. Ce dernier a pour mission de révéler et d’accompagner les ambitions d’élèves de 3ème issus de milieux défavorisés. Dans le cadre de ce programme, les élèves sont accompagnés tout au long de l’année par des tuteurs étudiants de l’IEP qui les aident dans l’élaboration des productions mais aussi dans les trajectoires d’orientation, afin d’acquérir une méthodologie de travail en faveur d’une insertion réussie vers les études supérieures longues et des parcours post-bacs dits "d’excellence".

6 collèges haut-garonnais sont concernés par ce dispositif : George Sand, Bellefontaine, Rosa Parks à Toulouse, le collège Leclerc à Saint-Gaudens, ainsi que 2 nouveaux collèges intégrés lors de la rentrée scolaire 2018 (collèges Voltaire de Colomiers et Léon Cazeneuve de L’Isle-en-Dodon).

Les élus départementaux ont également reconduit, dans le cadre du Plan départemental en faveur des quartiers urbains, leur appui financier à une centaine d’associations œuvrant dans le domaine social, culturel et pour l’éducation, pour un montant de 4 millions d’euros. Plusieurs actions menées dans les zones "prioritaires" de Toulouse et du département sont ainsi soutenues telles que les CLAS (Contrats locaux d’accompagnement scolaire), les conseils citoyens, le dispositif Ville Vie Vacances, les missions locales, les maisons de quartier ou encore les Maisons de justice et du droit.

"Face à la crise économique, sociale et politique, nous devons donner à la jeunesse de notre département les moyens de son épanouissement, de son autonomie, de sa réussite. Nous restons plus que jamais mobilisés pour soutenir les quartiers urbains défavorisés et construire un territoire plus juste et plus solidaire", déclare Georges Méric.

Page publiée le 17 décembre 2018 - vérifiée le 17 décembre 2018