Vous êtes ici

Le département : 1er supporter des clubs professionnels

Le sport de haut niveau est un maillon essentiel du développement de la pratique sportive pour tous.

Soucieux de soutenir la pratique sportive sous toutes ses formes, le Conseil départemental s’engage actuellement aux côtés des clubs professionnels, qui portent désormais haut les couleurs de la Haute-Garonne.

Match du 9 décembre 2017

Le sport de haut niveau est un maillon essentiel du développement de la pratique sportive pour tous. C’est la raison pour laquelle, tout en maintenant son effort financier en direction du sport amateur, le Conseil départemental a décidé de renforcer son soutien en ouvrant des partenariats avec les clubs professionnels du territoire. Ce soutien permettra d’accompagner le développement des clubs, à l’image du TO XIII par exemple ou encore de l’US Colomiers Rugby. C’est notamment le cas de ceux bénéficiant d’une notoriété moindre et soumis à des difficultés financières. « Nous sommes engagés dans des compétitions nationales et européenne coûteuses, tant en matière de déplacements que de droits d’inscription, explique Jean Azéma, co-président des Spacer’s. Pour un club de volley comme le nôtre, le soutien du Conseil départemental est donc le bienvenu ! »

Coup d’envoi côté actions auprès des jeunes

Au-delà des clubs professionnels, ces partenariats profitent également aux associations qui les portent et gèrent en parallèle les sections amateurs.
En outre, le partenariat avec le TFC permet de soutenir l'équipe féminine (non professionnelle), qui dispose de peu de moyens. Une façon pour le Département d’asseoir sa volonté de promouvoir l’égalité hommes-femmes dans la pratique sportive. Dans cette optique, un partenariat a par ailleurs été noué avec le Toulouse Métropole Basket (TMB), seul club professionnel féminin du département.

En contrepartie de ce soutien, les clubs professionnels s’engagent à intensifier leurs actions auprès des jeunes, en menant des opérations spécifiques de sensibilisation à la pratique du sport de haut niveau. « Nous envisageons des actions assez fortes vers les collégiens, notamment en leur offrant la possibilité d’assister à un match ou à un entraînement », indique Jean Azéma. Même son de cloche du côté du Fenix Toulouse Handball.

« Dans le cadre de nos partenariats, on ouvre avec plaisir certains entraînements aux enfants pour leur permettre de découvrir l’envers du décor, leur offrir un moment privilégié avec le groupe et partager les valeurs de notre sport, avant tout convivial et familial », indique Antoine Souvignet,
responsable marketing et développement.


Enfin, ces partenariats ont vocation à participer à la visibilité et au rayonnement de la Haute-Garonne à l’échelle nationale mais aussi européenne. Ainsi, « la volonté du Stade Toulousain est de s’inscrire toujours plus concrètement sur notre territoire et de jouer son rôle d’ambassadeur en accompagnant le Conseil départemental dans la promotion de notre patrimoine, de notre identité », explique Laura Berbizier, responsable partenariat au Stade Toulousain. Une jolie mêlée pour un score sans perdant !

(Article initialement paru dans Haute-Garonne Magazine n°147)

Parole d'élu

« Le sport amateur et le sport de haut niveau sont intimement liés. Il n’existe pas d’étanchéité entre les deux. Les clubs professionnels s’alimentent dans le réservoir de la pratique amateur, popularisent les disciplines, participant ainsi à leur développement, et attirent l’attention de tous leurs pratiquants et du monde médiatique. Amateurs et professionnels, toutes disciplines confondues, véhiculent les valeurs éducatives que sont la solidarité, le partage, le dépassement de soi, le respect de l’adversaire ou encore le goût de l’effort. En tant que collectivité, nous nous devons de porter ces valeurs, qui sont aussi les nôtres, au plus haut niveau. C’est pourquoi le Conseil départemental souhaite aujourd’hui accompagner, au même titre que le sport amateur, l’ensemble des clubs professionnels du territoire. »

Jean-Jacques Mirassou, Vice-président chargé des Sports, de l'Éducation Populaire et des Anciens Combattants

Page publiée le 16 janvier 2018 - vérifiée le 16 janvier 2018