Vous êtes ici

Lecture publique : synthèse de l’atelier de Toulouse

Quelles médiathèques en 2021 ? Atelier-citoyen du 5 décembre 2016 – Toulouse

Le dernier des sept ateliers citoyens autour de la lecture publique s’est tenu lundi 5 décembre sous le chapiteau de l’Hôtel du Département, réunissant une cinquantaine de personnes parmi lesquelles Toulouse-Métropole, quelques mairies (Espinasse, Aigrefeuille, Montrabé…), des associations culturelles, la Grainerie, un centre social, un lycée, quelques lecteurs et des bibliothécaires salariés de la métropole toulousaine.

Après l’ouverture de la séance par la Vice-Présidente en charge de la Culture puis 20min de présentation de l’action départementale en matière de lecture publique, le travail en atelier (rapporté de 30 à 45min suite aux évaluations des premiers ateliers) a été particulièrement apprécié et a apporté quelques pistes à prendre en compte dans le futur Schéma de lecture publique 2017-2021.

Deux tables « les nouveaux publics » prônent une « bibliothèque ouverte pour permettre l’ouverture sur le monde, faire rêver et entretenir l’imaginaire » ; un mot d’ordre pour se faire, « désacraliser tous les temples du livre », bibliothèques ou libraries… en « créant du lien » par de « l’action culturelle ludique : ciné-débats, goûters, cafés-citoyens, lectures à voix haute, poésie… », en « allant à la rencontre des publics (prêt à domicile, crèches…) » et en « partageant les compétences par des partenariats multiples, pour faire écosystème ».

La table « la médiathèque comme lieu de ressources » fait écho aux notions d’accueil, de confort et d’esprit ludique présentes en filigrane ci-dessus, en ajoutant celle de la participation des usagers à la vie de ces structures (partage de coups de cœur…). Autre attente : celle des « associations passeurs de livres », qui attendraient un rôle de conseil de la part de ces dernières ;

La première table « la médiathèque comme espace public » reprennent également les mêmes impératifs de « bien-être », en invitant néanmoins à « faire attention aux fausses attentes » au détriment du cœur d’activité ; ce qui n’empêche pas une seconde table de voir dans les médiathèques des « lieux collectifs que chacun pourrait s’approprier en-dehors des horaires d’ouverture, pour d’autres services, d’autres usages ». Ainsi, une « communication efficace » doit pouvoir informer les concitoyens qu’ils y trouveront « du WiFi, des espaces pour faire ses devoirs en groupe… ou des transats à l’extérieur lorsque le temps le permet » !

Enfin, une table libre enjoint à « éviter la rupture numérique », notamment en « transformant le Musibus en Sonibus », un engin itinérant qui « apporterait du mouvement au service » en proposant, notamment aux publics adolescents, un studio d’enregistrement, de quoi faire de la radio ou plus simplement un tournoi de jeu vidéo. Cette idée de mise en mouvement peut également prendre des formes originales : pourquoi pas « des livres dans les salles d’attente, chez le dentiste par exemple » ?

Sur les post-it

Thématique « Espace public » 

Accessibilité, visibilité, signalétique, horaires, communication...
Lieu accessible  pour tous, atelier de partage, de savoir faire
politique tarifaire
lieu ouvert – accessible (même en dehors des heures de la bibliothécaire)

Citoyenneté, animation, débats…
Conférence thématiques de décryptage du monde
Actions culturelles : contes, cinéma, jeux, rdv citoyens, goûter des saveurs du monde, café débat, club de lecture, …)
Soirée thématique = lien social : Echange et discussions  sur des textes, des tableaux…
Café citoyen
Espace de partage, d’échange, de vie, de savoir, de compétences, de bien être…
Lieu d’apprentissage, au travers de l’échange du débat (philo, politique…)
Pour des débats, lecture de presse, surfer

Accueil, usages, des espaces pour tous…
Ouvrir la médiathèque à l’enfance et la jeunesse dans un cadre ludique, de découverte et de loisirs
Désacraliser les bibliothèques et les librairies, l’objet livre
Coin Bébé (espace sonore et visuel dédié)
Rendez-vous parents et grands-parents = transmission des savoirs
Créer du lien, de la convivialité, partage de compétences intergénérationnel
Lieu pour se retrouver : boire un café, lire la presse, lieu intergénérationnel
Lieu de vie
Médiathèque =coin calme, ou / et échange à voix haute, autour d’un café
Rencontre parent / enfant
Accueil du public au cœur des missions, lieu de socialisation et intergénérationnel
Lieu de pratique : musique, atelier informatique, numérique, langue vivante, aide aux devoirs…

 

Thématique « Lien de ressources »

Faire vivre la littérature, l’art, la musique et le cinéma
Des livres à partager d’usagers à usagers qui partagent leurs coups de cœur
Organisation d’un prix littéraire des lecteurs de la Haute Garonne
Des lectures publiques auprès des parents et des tout petits (lieu convivial et chaleureux)
Entretenir et développer l’imaginaire (contes, poésie)
Ateliers d’écriture
Action communes autour de la lecture (établissement scolaire)

Usages hybrides : production, échanges (-thèques…), jeux
Consolider et développer la mission de développer des produits culturels
Lieu radio ; jeux et vidéo
Diversification des services
Partenariat (le cirque portatif)
Image du métier – faire entrer d’autres compétences
Biblio partagé : Offre de services service jeunesse, assoc, petite enfances, animateurs…

Réseau, partenariats, territoire…
Créer des espaces de pratiques d’échange dans des communes sans BM
Renforcer le lien avec le territoire
Maillage parfois le seul lieu culturel
Optimisation services publics – services de proximité
Peu de conscience des élus pour l’utilité d’une médiathèque (tjs se justifier sur le bilan culturel non quantifiable et sur le bilan financier)

Numérique
Accès Wifi
éviter la rupture numérique ; lieu branché

 

Thématique « Nouveaux publics »

Non publics, non fréquentants…
Décentraliser l’espace médiathèque hors des murs pour créer un lieu de ressource à des nouveaux publics
Rôle du personnel de la médiathèque comme conseil pour des bénévoles en charges de la lecture aux enfants
Animation ciblée (musique, spectacle…) pour toucher un public qui ne lit pas
S’ouvrir par la lecture et autour du livre pour le lien social
Pour le public : Réaliser des sondages d’opinions sur leurs envies, leurs gouts…
Partenariats avec les associations, pole emploi, livres dans les salles d’attente des cabinets et autres structures…
Favoriser les échanges afin de répondre au besoin

Publics empêchés : 4ème âge, hôpitaux, prisons, handicapés
Portage de livre pour les publics en difficultés

Les adolescents
Ateliers jeux, vidéo, studio, radio, concerts…

(Photo, Rémy Gabalda)

Page publiée le 05 décembre 2016 - vérifiée le 13 décembre 2016

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne