Vous êtes ici

Les élus réunis en commission permanente

Jeudi 14 février

Les élus départementaux se sont réunis en commission permanente jeudi 14 février. À l'ordre du jour, notamment, l'éducation des jeunes aux médias, la mobilité des publics les moins favorisés et l'extension du dispositif Agrilocal 31. En tant que territoire démonstrateur, le Département a également voté la convention d'appui au soutien à la lutte contre la pauvreté à signer avec l'État.

 

Objectif : éduquer les jeunes aux médias

 

  • 80 % des 11-17 ans sont sur le Net une fois par jour
  • plus de 48 % se connectent aux réseaux sociaux plusieurs fois par jour

Un nouveau "Promeneur du net" dans le Comminges

Inspiré du modèle suédois né dans les années 2000, le programme des promeneurs du Net a été généralisé en France en 2016 par la Caisse nationale d’allocations familiales. Ce sont des professionnels de l’éducation ou de l’animation qui assurent une présence éducative sur Internet auprès des jeunes. En Haute-Garonne, 36 professionnels sont labellisés.

Lors de l'assemblée du 14 février, les élus ont approuvé un nouveau promeneur du net dans le Comminges, en partenariat avec la CAF, la MSA, et l’État.

En 2018, un assistant du service social de la Maison départementale des adolescents a intégré le dispositif. Il effectue une permanence en ligne tous les mercredis de 16h à 18h sur le réseau social Facebook.
En 2019, un éducateur spécialisé du club de prévention spécialisée de Saint-Gaudens va suivre la formation dispensée par le Centre Régional d’Information Jeunesse afin de devenir Promeneur du net. Cela permettra d’aller au contact de jeunes, vivant dans certains territoires éloignés du Comminges.


Les Promeneurs du net est un dispositif qui s’inscrit pleinement dans les objectifs de la politique jeunesse du Conseil départemental. Il permet à la fois de rompre l’isolement des jeunes, de proposer un accompagnement au plus près de leurs besoins mais aussi de favoriser l’éducation aux médias et à l’information. Il s’agit d’un outil numérique qui permet d’améliorer la proximité de nos services avec l’usager et de réduire les inégalités territoriales.

Georges Méric

 

Château de la Mounède : le Département soutient la réhabilitation

Le Conseil départemental se porte garant de l’emprunt de 2 100 000 d'euros contracté par l’association départementale des pupilles de l’enseignement public de la Haute-Garonne (ADPEP 31) pour la réalisation de travaux, à hauteur de 50% du montant, afin de réhabilité la bâtisse, située à Lardenne.

Le Département, en tant que chef de file de l’action sociale, soutient l’ADPEP 31 pour la réhabilitation du château de la Mounède, dont le projet va permettre d’enrichir l’offre de séjours à caractère social sur le territoire.

Georges Méric

Le projet comprend la réhabilitation complète du château et la création en son sein d’un Centre international de séjour ainsi que d’un restaurant à vocation éducative, pédagogique et sociale. Lieu d’hébergement touristique social et solidaire, le site a vocation à rendre accessible le tourisme au plus grand nombre.

À travers ce projet, l’association propose aux familles en difficulté un accès aux loisirs et à la culture, en organisant notamment des classes de découverte et de colonies de vacances. Elle accompagne également les étudiants en leur allouant un logement décent et adapté à leurs moyens.

Les travaux ont débuté en septembre 2018 pour une livraison prévue d’ici la fin de l’année 2019.

Favoriser la mobilité des publics en insertion

Afin de faciliter la mobilité dans le Comminges et favoriser l’insertion sociale et professionnelle des publics fragiles, le Département a voté une subvention de 50 000 euros à l’association Wimoov, dans le cadre de son Programme Départemental d’Insertion (PDI).
Depuis 2017, Wimoov, qui intervenait déjà en Ariège et dans les Hautes-Pyrénées, a déployé son action dans le Comminges après avoir été retenu suite à un appel à projet lancé par le Conseil départemental.

En 2018, près de 90 personnes dans le Comminges ont bénéficié de l’accompagnement personnalisé de Wimoov qui propose des réponses adaptées et individuelles, en fonction de la situation et des besoins des personnes : déplacements courts pour des soins, participations à divers évènements ou simplement pour des actes quotidiens… L’association favorise également la mobilité vers Toulouse, notamment, pour des motifs professionnels.

L’association souhaite lancer en 2019 une "plateforme de mobilité" qui proposera la mise à disposition de véhicules en location à un tarif « social » et un accompagnement physique aux démarches de mobilité (usage des transports en commun, du train...). 

La mobilité est un facteur clé de l’inclusion sociale et professionnelle. C’est pourquoi, le Conseil départemental soutient les solutions innovantes permettant de faciliter les déplacements des personnes en situation de fragilité

Georges Méric

 

Afin de favoriser la mobilité pour tous, outre son soutien au développement des mobilités douces, le Conseil départemental propose par ailleurs la gratuité des transports en commun sur le département pour les allocataires du RSA, les demandeurs d’emploi et les personnes âgées de plus de 65 ans non imposables.

Une convention d’appui à la lutte contre la pauvreté et d’accès à l’emploi 2019-2021

Le Département a été choisi pour faire partie des "territoires démonstrateurs" dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, lancée par le président de la République le 13 septembre 2018.
À ce titre, le Conseil départemental s’engage à déployer des actions innovantes de lutte contre la pauvreté sur tout son territoire, en s’appuyant sur l’ensemble de ses compétences sociales et éducatives, et notamment sur son réseau de 23 Maisons des solidarités et 90 points d’accueil.

La convention votée lors de la session du jeudi 14 février sera signée avec l’État et permettra la mobilisation de moyens autour de 5 engagements :

  • Renforcer l’accompagnement vers l’autonomie des jeunes pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance
  • Mieux repérer et prendre en charge les enfants et les familles à la rue en finançant des maraudes et en renforçant les dispositifs d’accueil
  • Renforcer le "premier accueil social de proximité" grâce notamment à une nouvelle territorialisation de l’action sociale qui crée 7 Maisons des solidarités supplémentaires sur le territoire et en expérimentant la mise en place de « référents de parcours » pour l’accompagnement des publics
  • Développer des "kiosques insertion" dans les MDS afin d’optimiser l’orientation des allocataires du RSA
  • Améliorer l’accompagnement vers l’emploi des allocataires du RSA en renforçant le dispositif de parrainage avec les entreprises qui permet de créer un réseau professionnel.

Pour aller plus loin, le Département a souhaité inscrire dans la convention ses projets volontaristes phares :

Dans cette convention, l’État s’engage à soutenir ces projets à hauteur de 1 386 042 euros (budget prévisionnel) et le Conseil départemental à hauteur de 3 475 734 euros.

Alors que les inégalités sociales et territoriales se creusent, le Conseil départemental de la Haute-Garonne agit pour combattre toutes les formes de précarité. En devenant "territoire démonstrateur" dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté, le Département s’engage non seulement à intensifier ses actions de solidarité existantes mais également à mettre en place des mesures innovantes de lutte contre la pauvreté.

Georges Méric

Agrilocal 31 s'étend aux associations

La plateforme Agrilocal 31, mise en place en 2016 par le Conseil départemental afin d'encourager l’approvisionnement des collèges en produits locaux tout en respectant les règles de la commande publique. Cette plateforme met en relation gratuitement les acheteurs publics et avec des agriculteurs et artisans locaux. Les producteurs et acheteurs sont référencés et géolocalisés pour permettre un approvisionnement de proximité.

Ouverte dans un premier temps à destination des collèges, elle a été élargie en 2017 à l’ensemble des acteurs publics (communes, EHPAD, hôpitaux). Suite à la sollicitation de plusieurs associations, le Conseil départemental a décidé de leur ouvrir également l’accès à ce dispositif de circuit court.

Depuis son lancement, le nombre de commandes sur Agrilocal 31 augmente chaque année (341 commandes en 2018). La plateforme compte désormais 112 fournisseurs haut-garonnais adhérents.



La plateforme Agrilocal 31 est un dispositif éco responsable qui permet un approvisionnement en produits locaux de qualité. Ce circuit court favorise le bien-manger dans les cantines des collèges et dans tous les établissements publics qui l’utilisent. Nous sommes fiers aujourd’hui de l’ouvrir aux associations et aux fondations qui souhaitent s’approvisionner auprès des producteurs haut-garonnais.

Georges Méric

 

Page publiée le 15 février 2019 - vérifiée le 15 février 2019