Vous êtes ici

Les jeunesses haut-garonnaises ont la parole

Vers un "reflexe jeunesses" dans les politiques publiques

Forte de ses 345 139 jeunes entre 11 et 29 ans, la Haute-Garonne est un territoire particulièrement dynamique. Leurs rêves, leurs exigences et leurs ambitions dessinent l’avenir mais nourrissent aussi le présent. Depuis un an et demi, le Conseil départemental leur donne une nouvelle place en s’appuyant sur la participation citoyenne et met les jeunes au centre du débat, afin de co-construire, avec eux, la politique « jeunesses » de demain.

Thomas, Léana, Camille, Rémy et Barkhad font partie du groupe miroir et ont pu échanger à plusieurs reprises avec Arnaud Simion, vice président du conseil départemental en charge de la jeunesse.

 

La stratégie jeunesses est au cœur de la feuille de route départementale depuis 2015. Au regard des évolutions de la société et des besoins des jeunes, la collectivité a décidé en 2017 de bouleverser les codes et de moderniser en profondeur son action en direction des jeunes, en la coconstruisant avec eux.

Un an à la rencontre des jeunes

En octobre 2017, un dialogue a été amorcé avec les 11-29 ans  du département afin d’élaborer avec eux une nouvelle politique départementale. Durant un an, avec l’accompagnement scientifique et l’expertise de l’université Toulouse Jean Jaurès, onze élus départementaux, plus de 80 professionnels du Conseil départemental et 120 acteurs jeunesses ont sillonné le territoire à la rencontre des jeunesses, afin d’échanger sur les sujets qui leurs tiennent le plus à cœur. Au total, 31 rencontres ont été organisées et 2000 jeunes ont participé à la démarche. 1000 ont répondu à un questionnaire sur leurs ambitions.

Quatre grandes orientations ont émergé de ce travail :

  • encourager la participation et l'engagement
  • favoriser et accompagner l'émancipation
  • construire l'autonomie
  • promouvoir le bien-être

Vers une ambition jeunesses 2018-2021 innovante

Le 6 février 2019, le Forum des jeunesses haut-garonnaises organisé à l’hôtel du Département a été le point d’orgue de ce grand dialogue de proximité en invitant tous les jeunes qui le souhaitaient à venir concrétiser le travail fait lors des différentes rencontres territoriales. Avec leurs mots, les 11-29 ont pu commencer à co-construire les actions innovantes à intégrer dans les politiques départementales de demain.

Les groupes miroirs constitués associant 24 jeunes volontaires continuent de se réunir avec les élus du Conseil départemental, afin de co-construire les grandes actions à mettre en place. Et les jeunes Haut-Garonnais répondent à l'appel : " Il y a une vraie richesse de la rencontre, on se sent écoutés, c'est bien que les jeunes puissent proposer des actions et avoir une possibilité concrète d'influer sur les projets", explique Camille, 20 ans qui participe au groupe miroir. Barkhad a 24 ans et est actuellemente en service civique. Il aime partager ses idées et les confronter afin de faire évoluer les choses : "Je trouve ça bien d'être moteur, acteur, c'est enrichissant de pouvoir échanger avec d'autres jeunes et des élus"

L’Assemblée départementale votera alors officiellement en juin le plan d’actions issu de ce travail.

 

 

 

L’un des partis pris de la stratégie jeunesses du Conseil départemental est de considérer les jeunes comme des citoyens capables d’agir, de proposer, d’innover, de porter des projets… Le deuxième enjeu qui apparait tout aussi important est de prendre en compte toutes les jeunesses avec autant d’histoires différentes qu’il faut considérer dans leurs singularités. Les jeunes constituent une formidable opportunité pour nos territoires, notre ambition est de co-construire avec eux le présent et l’avenir, inventer -ensemble- les possibles pour notre territoire. Bref, d’écrire avec eux cette page de la politique « jeunesses » que nous voulons pour demain.

Arnaud Simion, vice-président en charge de l’action sociale, enfance et jeunesse

Page publiée le 12 novembre 2018 - vérifiée le 09 janvier 2019