Vous êtes ici

Les Mamies Guitares : on vieillit bien en Haute-Garonne !

Soutien à la création artistique amateur

Elles sont 7 et ont participé toute la semaine à un atelier de création artistique autour de l'écriture et...de la guitare électrique. Guidées par Mathieu Sourisseau, musicien et Guillaume Malvoisin, journaliste, Marie-Claude, Christiane, Eliane, Martine, Monique, Maïté et Christine ont présenté vendredi soir un spectacle déjanté à l'Espace Roguet. Humour et féminisme de rigueur!

"Mamie t'as fait des trucs trop bien faut pas te dénigrer!" Lucie, 15 ans a accompagné Maïté, sa mamie-guitare pour son dernier jour de répétition. Ce soir, elles investiront toutes les 7 l'Espace Roguet et découvriront leur public. L'euphorie est palpable, elles sont aussi drôles qu'enthousiastes. Il faut dire qu'après 5 jours entiers passés ensemble à aborder des sujets comme la contraception, la sexualité, Mai 68, le vote des femmes, un réel lien s'est tissé entre toutes ces "mamies" de 61 à 78 ans.

À l'initiative du projet d'aide à la création artistique, soutenu par le Département, il y a donc Mathieu Sourisseau : "l'idée est de donner la paroles aux femmes qui avaient la 20aine dans les années 70, une décennie clef dans l'histoire des femmes". Son objectif : "recréer une République des Mamies Guitares, sous forme d'utopie, de microsociété proclamée, laisser libre cours à leur propos racontés, rêvés ou fantasmés".

Le projet des Mamies Guitares existe depuis 2014, à raison d'une ou deux sessions par an. "Cette année ça fuse dans tous les sens, c'est un super groupe, lundi matin avant même notre arrivée, elles avaient déjà toutes sympathisé et s'étaient raconté leur vie"

Le Conseil départemental soutient la création artistique amateur

"On a découvert qu'on est des mamies féministes!" lance l'une, "on a parlé de nos histoires, de nos vies réelles ou rêvées, on a composé un texte qui mêle tout ce que nous sommes, jalonné d'anecdotes de vies", lance l'autre. Le produit fini est un diamant brut d'humour lancé à coup de guitare électrique.

Mais attention, Mathieu n'a pas la prétention de transformer les Mamies Guitares en virtuoses en 5 jours : "on développe une sensibilité et une curiosité grâce à plusieurs ustensiles (ampoules, grattoir, paille en métal, etc.) utilisés pour faire sonner les guitares. L'avantage qu'elles ont par rapport à des musiciens, c'est de savoir faire n'importe quoi." À lui ensuite d'accorder les sons pour transformer le tout en une musique expérimentale qui accompagne le texte lu et chanté par les Mamies guitare. 

Le Conseil départemental a ouvert les portes de l'Espace Roguet pour une semaine de résidence aux deux artistes professionnels et apporte une aide à la création à Freddy Morezon, la structure porteuse du projet. Les Mamies guitares portent les valeurs de l'action politique départementale, en donnant la parole aux femmes, en abordant les questions des valeurs républicaines et en favorisant la mixité sociale et culturelle.

 

Page publiée le 18 janvier 2019 - vérifiée le 18 janvier 2019