Vous êtes ici

Mobilité : 5 réseaux express vélo pour améliorer la mobilité sur l'agglomération toulousaine

Assemblée départementale du 25 juin 2019

Lors de l'assemblée départementale du 25 juin, les élus réunis en session se sont positionnés en faveur de la création de Réseaux Express Vélo (REVe) pour améliorer la circulation sur l'agglomération toulousaine, comme alternative aux déplacements domiciles-travail motorisés. Un nouveau pas en avant dans le développement des mobilités douces, un point important du plan d'engagement pour la transition écolologique du territoire dans lequel s'est engagé le Département en janvier 2017.

La question du développement durable est un sujet central pour le Département depuis plusieurs années, mais l’adoption d’un plan d’actions environnement, intervenue en janvier 2017, marque incontestablement un tournant. Dans un contexte d’urgence climatique, le Département s’est doté d’un programme ambitieux – 41 mesures phares, 150 millions d’euros sur 4 ans – de nature à décliner et renforcer sa politique Climat-Air-Energie-Environnement sur l’ensemble du territoire. Pilote sur les thématiques vélo et covoiturage, le Département a donc réalisé des études multimodales en partenariat avec l’État, la Région Occitanie - Pyrénées / Méditerranée, Toulouse métropole et Tisséo.

 

Ces travaux ont permis d’identifier 5 axes structurants de REVe sur les territoires du Muretain agglomération, du Sicoval et de la Communauté de communes de la Save-au-Touch. Parallèlement, une étude menée conjointement avec Toulouse métropole propose des itinéraires permettant de relier ces bassins de vie au centre de Toulouse.

Concrètement, un REVe est un réseau cyclable  à « haut niveau de service » qui allie sécurité et confort. Des services associés (parkings vélos sécurisés, éclairage adapté, etc.) permettront par ailleurs permettent d'améliorer le quotidien des cyclistes.

Lancement du 1er plan REVe en 2021

La réalisation des REVe dans ces secteurs connus pour leur forte congestion routière permettrait de doubler la part modale vélo par rapport aux projections établies dans le Projet mobilités 2020-2025-2030, passant ainsi de 2,6% à 4,8%. À terme, le Conseil départemental porte l’ambition de développer des REVe sur l’ensemble du territoire.

De septembre à novembre 2019, le Conseil départemental organisera une première phase de concertation avec les acteurs locaux et les partenaires institutionnels.

Une deuxième phase de concertation sera par la suite menée avec les citoyens d’avril à novembre 2020, pour un lancement du premier plan REVe en 2021.

L’ensemble de ces aménagements représente une longueur totale de 42 km pour un montant estimé à environ 53 M€.

5 axes prévus


Sur le secteur Sud-Est (territoire du SICOVAL), deux tracés potentiels ont été identifiés :

  • Escalquens / Labège / Toulouse suivant l’axe de la RD916
  • Castanet-Tolosan / Ramonville / Toulouse sur la rive Est du Canal du Midi


Sur le secteur Sud-Ouest (territoire du Muretain Agglo), un axe majeur a été mis en avant :

  • Muret / Roques-sur-Garonne / Portet-sur-Garonne / Toulouse le long de la RD120 et la RD817


Sur le secteur Ouest (territoire du Muretain Agglo et de la Communauté de communes Save-au-Touch), deux liaisons sont proposées qui se prolongent sur le territoire de la Métropole :

  • Saint-Lys / Fonsorbes / Plaisance-du-Touch pour rejoindre Tournefeuille le long de la RD632
  • Fonsorbes / La Salvetat Saint-Gilles / Colomiers en empruntant la RD82


 

Page publiée le 01 juillet 2019 - vérifiée le 01 juillet 2019