Vous êtes ici

Numérique, la Haute-Garonne dans la Mêlée

Alors que la Mêlée numérique bat son plein à Toulouse, réunissant tous les acteurs majeurs de l’innovation digitale, le Conseil départemental, partenaire de l’événement, s’engage sur ce terrain au profit du territoire de Haute-Garonne et de ses habitants.

 

La Mêlé Numérique, l'humain au cœur du digital

 

La Mêlée Numérique, c’est le festival dédié aux professionnels qui invite aux rencontres et  aux découvertes liées à l’innovation digitale. Du 24 au 28 septembre et dans le cadre du Festival de l'Homo Numericus, il propose des centaines de conférences, des ateliers, des tables rondes, des formations et des temps forts comme les Trophées de l'Économie Numérique ou La Nuit Digitale. Cette année, le Conseil départemental de la Haute-Garonne participe pleinement à l’événement. Le mardi 25 septembre, il anime un atelier-débat sur "Les Data au service des territoires". Le jeudi, Sandrine Baylac, conseillère départementale, participe à la table ronde "Territoires et Numérique : nouvelle donne ?".  Le Vendredi, c’est Didier Cujives, président de Haute-Garonne Tourisme, qui prend part à une table ronde intitulée "E-Tourisme : Avant, pendant et après le voyage, comment dialoguer avec le client "Mobile first". Enfin, Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, remettra le "Prix Femina Numerica 2018", qui récompense deux personnes pour leur action de promotion du numérique dans la région, aux côtés d'Eric Forzy, co-Président de la Mêlée Numérique et de Valérie Sahuc, Responsable Marketing et Innovation pour la région Sud-ouest d'Harmonie Mutuelle. Mais l’action du Conseil Départemental ne s’arrête pas aux portes de la Mêlée. En effet, il mène aujourd’hui une politique ambitieuse, notamment via la création du syndicat mixte « Haute-Garonne numérique » chargé de conduire le projet de fibre optique.

 

Objectif 2022 : la fibre optique dans toute le département de la Haute-Garonne

 

L’une des priorités du Conseil départemental dans le numérique, c’est bien le déploiement de l’internet à très haut débit sur l’ensemble du territoire. « Nous serons l’un des premiers départements de France comportant des zones urbaines, rurales et de montagne à proposer d’ici 2022 une couverture à 100 % du territoire en fibre optique », explique Annie Vieu, Présidente du syndicat mixte Haute-Garonne numérique, vice-présidente en charge de l'innovation et du numérique. Ce projet a pour objectif d’accroire le confort d’usage des habitants, mais aussi d’encourager le développement économique et l’attractivité des territoires. Le chantier a d’ailleurs commencé, donnant la priorité́ aux zones qui ont actuellement des difficultés de connexion. À terme, c’est un investissement à hauteur de 500 millions d’euros qui bénéficiera à 500 000 personnes et 547 communes.

 

Open-data : la libération des données pour booster les services

 

L’autre grand chantier du Conseil départemental de la Haute-Garonne en matière de numérique, c’est l’Open Data : la libération des données publiques pour tous. Elles sont aujourd’hui accessibles sur le portail départemental. On y trouve la carte routière de Haute-Garonne, les lignes de transports scolaires, la liste des conseillers départementaux, la sectorisation des collèges... En tout, 63 jeux de données différents. Ils peuvent ainsi être exploités par des collectivités, des entreprises ou toute personne souhaitant développer des applications web et des services associés. « Avec l’ouverture de son portail Open Data, c’est à dire l’ouverture au grand public de ses données d’administration, la volonté du Conseil départemental de la Haute-Garonne s’inscrit dans une démarche plus globale de dialogue citoyen avec tous les habitants, dont les utilisateurs des services départementaux. Il s'agit également d'une opportunité de développement et d’innovation pour nombre d’entreprises haut-garonnaises », précise Georges Méric, Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne.

 

À la une, la mise à disposition des données tensiométriques pour l’irrigation en agriculture, actualisées quotidiennement. Leur exploitation en services ou applications numériques pourrait, par exemple, permettre une meilleure utilisation des ressources en eau et le développement d’une stratégie de pilotage et de maîtrise de l’irrigation pour les agriculteurs. La mise à disposition de ces informations a elle-même engendré une innovation dans leur collecte : la création d’un application web dédiée, avec un cycle de vie de la donnée repensé, simplifié et automatisée de la captation des données terrain jusqu’à leur valorisation sur le portail.

 

« Afin d’assurer la vitalité de l’Open Data, et d’en démontrer l’utilité pour la vie quotidienne des Haut-Garonnais, le Conseil départemental s’est associé à la Mêlée numérique pour définir des projet communs », explique Georges Méric. Une des raisons fondamentales de voir aujourd’hui le Conseil départemental si présent dans un festival réunissant l’ensemble des acteurs majeurs du numérique dans la région.

 

 

 

 

Page publiée le 25 septembre 2018 - vérifiée le 25 septembre 2018