Vous êtes ici

Parcours laïque et citoyen : l'heure du bilan

3èmes Rencontres de la laïcité et des valeurs de la République au Conseil départemental

Mercredi 12 décembre, à l'Hôtel du Département, la journée était dédiée au Parcours laïque et citoyen. L'occasion de faire un bilan de l'année passée et un point d'étape sur l'année 2019-2020.

Le Parcours laïque et citoyen est une offre à la libre disposition des collèges, destinée à l'ensemble des élèves. Il a été initié par le Conseil départemental en 2016 afin de promouvoir les valeurs de la République et le principe de laïcité auprès des collégiens du département. Cette année, le Parcours propose plus de 245 actions portées par près de 150 acteurs associatifs ou services du Conseil départemental.

"Le Parcours laïque et citoyen est né au lendemain des attentats de Charlie Hebdo. Dans une France divisée, fracturée, dans une France où nous, élus, avons sentis la République attaquée, ses valeurs bafouées. Nous voulions sortir des mesures cosmétiques, parfois prises par les collectivités et agir massivement", explique Vincent Gibert, Conseiller départemental et président de la commission Education.

60 000 collégiens de la 6ème à la 3ème

Pour la troisième année, ce sont donc 60 000 collégiens du département, de la 6ème à la 3ème qui profitent durant l'année d'actions de sensibilisation aux principes de laïcité et de citoyenneté. Cette offre entièrement gratuite pour les collèges, est financée en totalité par le Département qui y consacre un budget de 900 000 euros. Elle est déployée en partenariat avec l'Éducation nationale et les acteurs associatifs du territoire. Depuis la première édition, on remarque une belle montée en puissance du dispositif, avec 92% des collèges publics et 80% des collèges privés qui ont accueilli au moins une action PLC pendant l'année 2017-2018.

Nouveauté 2019, pour l'édition à venir, les élèves disposeront d'un "passeport PLC" qui leur permettra de garder une traces des actions menées dans chaque classe traversée. 

Animer la laïcité

À la Ménagerie, les meninges sont en perpétuelle ébullition! L’association, créée en 2000 à Toulouse par des artistes et techniciens passionnés de cinéma d’animation promeut la création artistique comme lien social, comme vivier culturel d’échange et comme support pédagogique privilégié. Le collectif développe des projets d’auteurs privilégiant des démarches artistiques originales et engagées. En parallèle des créations et tournages au studio, les artistes et techniciens de l’association interviennent auprès de tous les publics et notamment les scolaires lors d’ateliers de sensibilisation et de création de films d’animation : en proposant des outils d’expression artistiques, ludiques et accessibles à tous.

La Ménagerie est aujourd’hui implantée au sein de l’Usine, Centre national des arts de la rue et de l’espace public, à Tournefeuille et participe, en tant qu'association, au Parcours laique et citoyen, pour la seconde année : "Le fait d'amener la thématique de la laïcité permet d'ouvrir le dialogue avec les jeunes. C'est une question très large qui peut faire appel à leur vécu, comme à l'actualité. On sent qu'ils se sentent concernés et ont beaucoup de choses à dire. Très souvent ils souhaitent dénoncer les injustices et l'inégalité", explique Estelle Journoud, coordinatrice des activités pédagogiques à la Ménagerie. "Faire un film, c'est surtout un dispositif qui exige une écoute mutuelle entre les élèves : c'est une véritable expérience de faire-ensemble et de vivre-ensemble" conclut-elle.

 

"Des mots aux images, voyage poétique et animé", est le film réalisé par les classes de 4ème et de Français Langue Étrangère du collège Raymond Badiou à Toulouse avec l'aide de La Ménagerie Studio dans le cadre du Parcours laïque et citoyen. En voici un extrait, le reste est à voir sur https://vimeo.com/272420259

Page publiée le 12 décembre 2018 - vérifiée le 12 décembre 2018