Vous êtes ici

Pechbonnieu : à la rencontre des élus et des forces vives des territoires

Mercredi 29 novembre 2017 - Communauté de communes des Coteaux-Bellevue

Le mercredi 29 novembre, le Président du Conseil départemental Georges Méric, entouré de plusieurs élus, s’est rendu dans la commune de Pechbonnieu pour une nouvelle rencontre avec les acteurs du territoire haut-garonnais.

Les rencontres entre le Conseil départemental et les forces vives du département vont bon train et c’est à Pechbonnieu que ce sont rendus Georges Méric et les élus du département, mercredi 29 novembre. Une soixantaine de personnes se sont déplacés à la salle des fêtes pour prendre la mesure de l’action du Conseil départemental et échanger avec les élus.

Le président du Conseil départemental, était accompagné de plusieurs élus qui ont été sollicités sur 3 thématiques spécifiques : Emilienne Poumirol pour l’aménagement du territoire, Sébastien Vincini pour le numérique et Jean-Michel Fabre pour la transition écologique. Sabine Geil-Gomez et Didier Cujives, les conseillers départementaux du canton de Pechbonnieu, étaient également de la partie.

Et c’est Sabine Geil-Gomez, en sa qualité de présidente de la communauté de communes des Coteaux-Bellevue qui a lancé la soirée. En commençant par rappeler un point essentiel, essence même de ces réunions : « Le Conseil départemental, tout le monde sait ce que c’est, mais rares sont ceux qui savent ce qu’il fait, exactement, alors qu’il intervient de la petite enfance aux seniors. Une route, un trottoir, c’est le Conseil départemental. Si vous poussez la porte d’un gymnase, c’est le Conseil départemental. C’est également lui qui a financé la salle des fêtes de Pechbonnieu où nous nous trouvons ce soir. Il est essentiel ! »

La Haute-Garonne, un département dynamique, efficient et responsable

« Nous sommes ici pour présenter les valeurs qui nous animent, et préparer avec vous la Haute-Garonne de demain » a poursuivit Georges Méric. La Haute-Garonne, un département « dynamique, efficient et responsable » et dont le budget 2018, tout juste bouclé, ne prévoie pas cette année encore d’augmentation des impôts. « Une volonté politique forte » selon le président.

Des actions concrètes pour l’emploi in situ…

Georges Méric a affirmé la volonté du Conseil départemental d’être au quotidien aux côtés de tous les Hauts-Garonnais. « Nous avons un département varié, contrasté, avec des zones riches et des zones pauvres. On puise dans les impôts des zones riches, Toulouse et ses environs, pour les redistribuer vers le périurbain et les zones rurales ».  Une redistribution qui passe notamment par les contrats de territoire : le département souhaite apporter une aide financière et une ingénierie spécifique à chaque projet soumis par les communes. « Les contrats de territoire donnent du sens à notre action, affirme Emilienne Poumerol. Nous sommes passés d’un saupoudrage des aides à un travail plus concerté, sur chaque dossier. Cette planification donne plus de visibilité au travail du département et à celui des communes ». Avec à la clé la garantie de recevoir la subvention l’année où le projet est acté. Et comme bien souvent les communes font appel à des entreprises locales pour réaliser ces projets, l’emploi ne s’en porte que mieux.

… Qui passent par le développement numérique

« La première chose que demande un entrepreneur avant de s’installer, ce n’est même plus le prix du terrain ou du loyer, c’est de savoir s’il pourra être raccordé au très haut débit ». Ce constat, fait par Sébastien Vincini, est à la base de l’ambitieux projet de déploiement de la fibre sur tout le territoire haut-garonnais. En ce qui concerne la communauté de communes des Coteaux Bellevue, plus de 8 000 connexions seront opérationnelles avant la fin de l’année 2021.

La première chose que demande un entrepreneur avant de s’installer, ce n’est même plus le prix du terrain ou du loyer, c’est de savoir s’il pourra être raccordé au très haut débit.

Et l’attente est forte du côté de la population. « Tous les jours, mes administrés viennent me voir pour savoir quand est-ce qu’ils auront enfin accès au très haut débit » confirme Jean-Gervais Sourzac, maire de Rouffiac-Tolosan. Avant de demander « des outils de communication, quelque chose qui puisse nous aider à expliquer le déroulement des opérations ». Ces fameux outils - un site internet dédié, une communication spécifique via les réseaux sociaux et une diffusion des informations par territoire - seront bientôt mis en place par le Conseil départemental.

La transition écologique, l’affaire de tous

Pour conclure, Jean-Michel Fabre a détaillé les six grands axes du plan des 41 actions pour l’environnement présenté en début d’année. « Le Conseil départemental se doit de montrer l’exemple, nous expérimentons à notre niveau, nous nous concertons avec tous les agents, avant de proposer des solutions aux communes et aux habitants. Tout le monde doit être impliqué, sans quoi il n’y a pas d’amélioration possible ».


Chiffre clés

7,6 M€ du Département investis en 2016 pour soutenir la communauté de communes

  • 4 088 980 € pour la solidarité départementale
  • 217 290 € pour l’enfance et la jeunesse
  • 750 352 € pour l’éducation
  • 265 195 € pour le logement
  • 1 249 544 € pour le développement des territoires
  • 268 663 € pour le tourisme, le sport et la culture
  • 105 051 € pour la protection de l’environnement
  • 719 520 € pour la sécurité

 

Page publiée le 30 novembre 2017 - vérifiée le 18 novembre 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne