Vous êtes ici

Perte d'autonomie : la conférence des financeurs installée

Coordonner les politiques de prévention en direction des personnes âgées de la Haute-Garonne

Mardi 4 octobre, le président du Conseil départemental Georges Méric a procédé à l'installation de la conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie de la Haute-Garonne, à l'Hôtel du Département, en présence notamment de la directrice des territoires de l'Agence Régionale de Santé (ARS), représentant la directrice régionale de l'ARS, vice-présidente de la conférence, de Véronique Volto, vice-présidente du Département en charge des séniors, et des représentants des partenaires de la conférence.

Lors de cette réunion, rappelant le rôle du Département en tant que chef de file des politiques en direction des personnes âgées, le président du Conseil départemental a souligné "l'opportunité de la mise en place de cette conférence qui doit permettre de porter de nouvelles actions, et coordonner les politiques de prévention en direction des personnes âgées de la Haute-Garonne. Au total, près de 2 M€ - alloués par la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie - vont être mobilisés d'ici la fin de l'année dans le cadre du programme d'actions commun que définira la conférence. Le vieillissement de la population doit être accompagné et anticipé. La prévention de la perte d'autonomie est à ce titre un enjeu majeur".

La loi du 28 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement a institué la mise en place, dans chaque département, d'une "conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie des personnes âgées" de 60 ans et plus, afin de coordonner au niveau local les financements de la prévention de la perte d'autonomie autour d'une stratégie commune.

Cette conférence réunit le Département, l'ARS, la Caisse d'Assurance Retraite et de Santé au Travail (CARSAT), l'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH), la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM), les institutions de retraites complémentaires (AGIRC – ARCCO), la Mutualité Sociale Agricole (MSA), le Régime Social des Indépendants (RSI) et la Mutualité Française.

Elle doit permettre de définir, sur plusieurs années, un programme d'actions portant sur les axes suivants :

  • améliorer l'accès aux équipements et aux aides techniques individuelles,
  • attribuer un forfait autonomie aux résidences autonomie,
  • coordonner et appuyer les actions de prévention de la dépendance mises en place par les services d'aide à domicile d'une part, et par les services polyvalents d'aide et de soins à domicile d'autre part,
  • soutenir les proches aidants,
  • développer d'autres actions collectives de prévention.

Page publiée le 04 octobre 2016 - vérifiée le 04 octobre 2016