Vous êtes ici

Que faire au mois de novembre ?

Les bons plans loisirs dans le département

Bande dessinée, théâtre, cinéma, danse ou encore spectacles de marionnettes, les possibilités sont infinies en novembre en Haute-Garonne. De belles occasions de mettre le nez dehors tout le mois ! Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle départementale, rendez-vous également sur Haute-Garonne Cultureset @CulturesHG.

Du 8 au 22 novembre : La Rampe TIO aux sources de l’esprit sauvage

En avant-première, la compagnie La Rampe TIO (Teatre Interégional Occitan) réserve la création de son nouveau spectacle aux publics - jeune et adulte - de Haute-Garonne. Salvatges (Sauvages en français) s’envisage "comme un spectacle hybride, comme un mélange d’artistes issus de la danse, du cirque, du théâtre et de la musique, explique Stella Fontana, chargée de diffusion de la compagnie. C’est une rencontre inter culturelle autour des sources méditerranéennes, de tout ce que les populations de l’arc méditerranéen ont pu imaginer comme légendes et esprits sauvages depuis l’Antiquité." Ce projet de création d’arts et cultures mêlés regroupe en effet des artistes du Circ Manipulats (Baléares-Espagne) et les comédiens et musiciens de Teatre Baug (Occitanie) avec La Rampe TIO. Occitan, catalan et français se mélangent également pour donner vie et paroles à ce récit « fusion de toutes les connaissances et des fêtes populaires retransmises dans les rituels carnavalesques, accompagné par une réflexion sur l’humanité et la sauvagerie. » En résultent des questionnements sur l’évolution de l’humanité, sur la place de l’animal et de l’humain et sur la faculté de destruction de l’un sur l’autre. 

À partir du 14 novembre : découvrir la nouvelle saison de l'Espace Roguet 

Les amateurs de culture sous toutes ses formes – théâtre, danse, musique, marionnettes, etc. - ne seront pas déçus ! Pour sa 7e saison, l’Espace Roguet promet encore de nombreux spectacles et rencontres de qualité : 60 événements sont ainsi programmés jusqu’en juin, et plus de 250 artistes accueillis. Une diversité et une qualité qui, combinés à la gratuité des représentations, ont permis à ce lieu culturel toulousain appartenant au Conseil départemental, de devenir au fil des ans un haut lieu de diffusion artistique, plébiscité à la fois par le public et par les compagnies haut-garonnaises.

  • Mea culpa, compagnie Avant l’incendie (on verra demain), les 14 novembre à 18 h 30 et 16 novembre à 15 heures.
  • Minetti, compagnie Beaudrain de Paroi, le 22 novembre à 20 h 30
  • Carnet d’hiver #3, Odradek / Université Jean Jaurès, le 28 novembre à 19 heures 

Infos : 9 rue de Gascogne, à Toulouse. 05 34 45 58 30.

 

Du 15 au 17 novembre : buller à Colomiers

Pour sa 33e édition, le festival de BD de Colomiers affirme à nouveau sa veine internationale grâce à la présence d’auteurs comme l’américain Derf Backderf, dont l’ouvrage Punk Rock & Mobile Homes a été consacré comme l’un des meilleurs romans graphiques en 2010, Alexandra Zsigmond (ex-directrice artistique au New York Times qui donnera une master-class) et de maisons d’édition comme L’employé du Moi basée à Bruxelles. Parmi de nombreux autres, l’événement de cette année, est l’exposition monographique au Pavillon blanc de l’immense dessinateur américain Charles Burns, la première du genre dans un centre d’art. Mais le festival soutient également la jeune création en invitant le Toulousain Simon Lamouret, en proposant un programme d’éducation artistique et culturelle pour les scolaires et en décernant un prix collégien de la BD en partenariat avec le Conseil départemental. Une foule de rencontres et dédicaces, d’ateliers, de spectacles, concerts, match d’impro BD et autres projections cinéma ponctueront les trois jours de cette véritable fête de la BD ouverte à tous.

Du 26 octobre au 8 novembre : Vibrer jazz et gospel

Devenue biennale, le festival Danses et continent noirs offre au public une programmation plus légère dans ses années intermédiaires. Après avoir fêté ses 20 ans en 2018, l’évènement revient cette année, « préfigurant le festival 2020, il croise dans un même espace-temps : danse, musique, théâtre et chant », explique James Carlès, fondateur du centre chorégraphique éponyme et directeur artistique du festival. Dans un esprit festif et récréatif, on profitera de spectacles, d’hommages à des grands noms du jazz ou encore de master classes. À noter en clôture, le 8 novembre, la présentation d’une création artistique où la danse se mêle au gospel à Altigone, à Saint-Orens.

 

Du 11 au 17 novembre : se faire une toile à Muret

Le Festival du film de Muret, c’est une vingtaine de films en avant-première programmés par l'association Vive le Cinéma à Muret. C’est surtout une invitation au voyage, à la découverte de personnages, de cultures et d’histoires, au Bengladesh, en Afghanistan, à Chypre, en Roumanie, en Bosnie mais aussi au Maroc, en Tunisie, en Colombie ou au Brésil. Cette année, le festival abordera en fil rouge le thème du combat pour la liberté et la justice, et fera la part belle aux créatrices féminines. Elles viendront échanger avec le public à propos de leurs longs métrages tout comme de nombreux comédiens et réalisateurs au cinéma Veo de Muret.

Du 15 au 17 novembre : plonger dans l'histoire aux Médiévales de Baziège

Pour cette année anniversaire, les Médiévales rendent hommage à la bataille de Baziège de 1219. Le vendredi soir, des élèves de l’école primaire interprèteront sur scène et en costumes trois tableaux qui reconstitueront l’évènement. Le lendemain, une dizaine de conférences-débats avec des historiens et professeurs auront pour thème la croisade des albigeois, le catharisme et la région à l’époque médiévale. La journée sera suivie d’un grand banquet façon taverne médiévale animé par Gérard Zuchetto chantant les troubadours. Enfin, le dimanche sera l’occasion de participer à la grande foire où l’on retrouvera des ateliers autour des métiers d’antan.

Du 5 au 22 novembre : rencontrer la jeune création française

Depuis 4 ans, Supernova met en lumière la jeune création française. Il invite des compagnies en devenir, des spectacles en cours ou fin de création à monter sur les planches des théâtres toulousains comme le Sorano, les Mazades ou Jules Julien. Au programme : des spectacles, des lectures, des chantiers de création, des rencontres, des débats, des ateliers qui permettent au public de découvrir cette nouvelle génération qui dessine les contours du théâtre d’aujourd’hui.

 

Du 15 au 30 novembre : se lancer dans l'impro au festival Impulsez! 

Créé en 2013 par la Bulle Carrée, école d’improvisation toulousaine, le Festival Impulsez ! programme cette année 23 spectacles d’improvisation théâtrale de compagnies françaises et internationales. Pour cette 7è édition, il rend hommage au septième art avec une « Impro Ciné » spécial doublage le 20 novembre à Altigone. Le festival réserve aussi une autre surprise : un match d’impro Toulouse vs All-Stars, avec des stars de l’impro, de séries TV et de la chanson.

 

À partir du 14 novembre : s'interroger sur le monde à la Galerie 3.1

La saison se poursuit à la Galerie 3.1, lieu vivant dédié aux arts visuels du Département, avec une nouvelle exposition singulière intitulée Dataflow. Depuis 2009, la pratique artistique des Tazas s’attache à poser un regard sur l’ère électronique, informatique et numérique des soixante dernières années. Proposé par Guillaume Beinat et Alexandre Suné, ce nouveau projet invite les curieux à s’interroger sur le monde à travers des installations variées. Entrée libre au 7 rue Jules Chalande, à Toulouse.

 

Du 19 au 24 novembre  : retomber en enfance à Marionnettissimo 

La 22e édition du festival international de marionnette et formes animées à Tournefeuille, Toulouse et midi-toulousain fait, cette année, la part belle à la Belgique avec six spectacles programmés, et renforce son soutien aux artistes de la région  avec neuf compagnies invitées. Le 23 novembre un « Marathon marionnette » permettra en outre de mettre en lumière les formes courtes. Présente toute l’année à Tournefeuille par l’entremise de nombre d’actions culturelles, formations et stages, l’association Marionnettissimo a également favorisé, lors de la dernière rentrée, l’ouverture de « classes marionnette » à l’École d’enseignements artistiques de la commune.

À partir du 29 novembre : découvrir le cinéma italien

Les Rencontres du cinéma italien fêtent leurs 15 ans avec toujours la même ambition de montrer les meilleurs films italiens sortis durant l’année, tous genres confondus. « Cette année, le cru est excellent avec de nombreux films primés aux festivals de Venise et d’Annecy », explique Christine Grèzes, présidente du festival. Cet anniversaire sera aussi l’occasion de programmer une soirée spéciale le 4 décembre à la Cinémathèque, d’organiser un concours d’affiches, de donner pour la première fois carte blanche à des acteurs et réalisateurs italiens et d’éditer un ouvrage faisant la synthèse de l’ensemble des éditions du festival.

Du 20 au 24 novembre : découvrir le format court au cinéma

Séquence court-métrage veut faire découvrir au public la richesse du format court. Durant quatre jours, le festival donne à voir plus de 130 films, investissant notamment le cinéma ABC de Toulouse. En plus de la sélection nationale et internationale en compétition, les temps forts seront la nuit du court-métrage le 22 novembre au théâtre du Grand Rond avec spectacles et animations, ainsi que la séance spéciale « humour » du 24 avec une formule ciné-brunch.

 

Du 20 au 24 novembre : voyager par procuration

Entre sciences, exploration, littérature et arts, le festival Terres d’ailleurs propose de nombreuses manifestations pour donner aux curieux l’envie de voyager. Autour du thème des forêts tropicales et forêts habitées, cette 11è édition proposée par l’association Délires d’encre en partenariat avec le Museum de Toulouse, s’articule autour de plusieurs temps forts à travers des conférences, projections, rencontres et ateliers.

 

 

Page publiée le 06 novembre 2019 - vérifiée le 06 novembre 2019