Vous êtes ici

Mon département plus proche de moi à Saint-Gaudens

Compte-rendu des échanges du 4 novembre 2016

Cette première rencontre commingeoise a permis de présenter les compétences et les actions du Conseil départemental (voir diaporama de présentation ci-dessous) et d’échanger avec les participants.

Présidée par Georges Méric, président du Conseil départemental et en présence de Carole Delga, présidente du Conseil régional d’Occitanie, la rencontre a réuni une soixantaine de participants de 18:30 à 20:30.

Plusieurs élus départementaux étaient présents :

  • Paulette Salles, Conseillère départementale en charge du dialogue citoyen,
  • Sébastien Vincini, Rapporteur du budget, chargé du Personnel et du Patrimoine départemental,
  • Roselyne Artigues, Conseillère départementale,
  • Patrice Rival, Vice-Président chargé de l’agriculture, Ruralité, Montagne et Thermalisme.

Bertrand Looses, Directeur général des services du Conseil départemental et Michel Pinet, directeur général adjoint aux Solidarités du Conseil départemental ont présenté l'action du Conseil départemental et les projets en cours sur le territoire du Comminges.

Cette présentation a été suivie par un temps d'échanges avec la salle. Les interventions et questions posées par les participants ont porté sur les sujets suivants.

Déplacements

La réouverture indispensable de la ligne Montréjeau – Luchon pour la vitalité économique et touristique de Luchon 
Réponse du Conseil départemental : Le transport ferroviaire n’est pas une compétence du Département mais de la Région. Il a été précisé que la Région a demandé à l’Etat 6 millions d’euros pour participer aux travaux et d’inscrire la réouverture de cette ligne dans le nouveau Contrat de plan Etat-Région. Par ailleurs, une ligne de bus a été ouverte entre Luchon et St Gaudens pour assurer cette liaison.

Le Pont Neuf de Saint Béat : Des habitants s’interrogent sur la solidité du Pont Neuf (qui date des années 1950), qui va recevoir une charge inhabituelle due à un déviation de St Béat. Un rapport de la DREAL affirme que tout est conforme mais les habitants sont inquiets, ne savent pas si des vérifications ont été faites et à qui demander des informations.
Réponse : Le chantier du tunnel de déviation de Saint Béat est mené par l’Etat, et fortement soutenu par la Région et le Département qui est le 1er financeur de cet ouvrage. Pour obtenir les documents démontrant que le pont est capable de soutenir le trafic, il convient de s’adresser au Préfet.

Le niveau et les difficultés scolaires au collège Cazères : Un participant rappelle que la Haute-Garonne est un des départements français qui connaît les meilleurs résultats au Brevet des collèges (90% de réussite avec 65% de mention), mais tient à alerter sur les résultats du Collège de Cazères qui sont bien en-deçà des résultats des autres collèges et demande au Département d’appuyer cette alerte auprès de la Rectrice. Sur l’accueil spécialisé des enfants : Une participante insiste sur le fait que les besoins de la population augmentent sur le pays du Comminges, que les équipes de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) sont surchargées… Face à ces besoins grandissants, le département met-il les moyens nécessaires ?
Réponse : Sur les 8 dernières années, en matière d’ASE, le département a connu 40% de situations nouvelles, ce qui représente un accroissement conséquent. Cette année, il développe un plan ambitieux d’accueil des enfants, le plus adapté possible aux situations de chacun. Il a pour cela augmenté le budget de 40% et les moyens humains dédiés de 55%. 100 places d’accueil supplémentaires ont été créées en 2016.

Développement économique

Le développement économique et le soutien aux entreprises, notamment les micro-entreprises : Un participant a souligné l’importance du maintien de la proximité avec les petites entreprises.
Réponse : Avec la Loi Notre, le développement économique est dorénavant une compétence du Conseil Régional. Cependant, le Département et la Région travaillent main dans la main. En complémentarité des actions régionales qui portent sur les grands projets, le Département accompagnera les entreprises dans la proximité à travers deux dispositifs : l’aide à la création de zones d’activités commerciales et artisanales de qualité, en coopération avec les intercommunalités et les pôles d’équilibre territoriaux et ruraux (PETR) l’aide à la création d’entreprises pour les demandeurs d’emploi.

Le budget du Conseil départemental : Un participant demande quelles seront les ressources supplémentaires du Département compte tenu de la reprise du marché de l’immobilier.
Réponse : En 2016, le Département devrait percevoir environ 190 millions d’euros de DMTO (droits de mutation à titre onéreux), ce qui est un montant assez élevé historiquement. Cependant, le Département a perçu 130 millions d’euros en 2008 pendant la crise ; il est donc nécessaire de prendre des précautions budgétaires car c’est très fluctuant.

Les solidarités

Les délais de traitement des dossiers liés au handicap : Un participant se demande pourquoi la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) met si longtemps à répondre à sa demande de prise en charge.
Réponse : Il a été précisé que ces dossiers nécessitent une instruction complexe et personnalisée pour pouvoir évaluer correctement la nature de l’aide à apporter : analyse par plusieurs experts et plusieurs institutions (Education nationale, services de santé…), visites à domicile, etc. La MDPH 31 a mis en place un plan de modernisation de ses services (développement de l’e-administration) et s’est dotée de beaucoup de moyens (120 agents y travaillent) pour améliorer les délais de réponse et de traitement des dossiers.

La question des procédures administratives : Un participant déplore le fait qu’il soit nécessaire pour les personnes handicapées d’aller à l’hôtel du département à Toulouse pour réaliser des démarches administratives telle que la demande de gratuité des transports, alors même qu’il y a une antenne de la MDPH à Saint Gaudens.
Réponse : L’action sociale du Département va connaître une véritable mutation dans les prochains mois pour être plus proche des habitants. L’objectif est de proposer une nouvelle implantation des services départementaux, à l’image de l’antenne de la MDPH de Saint Gaudens, qui connaît un fort succès (son activité est en augmentation de 25% par an) et qui va connaître des évolutions pour répondre au mieux aux attentes des habitants.

Accès à l'information - démocratie participative

La transparence de l’information et l’accès aux délibérations du Conseil départemental : Un participant souligne qu’il est obligatoire pour les collectivités de mettre à disposition des citoyens l’ensemble des actes administratifs, la comptabilité publique, le budget, la liste des subventions attribuées aux associations, etc. et souhaite que le Département mette en ligne ces informations, car elles sont aujourd’hui difficiles à obtenir. La transparence est la base de la démocratie ; le citoyen doit pouvoir avoir des réponses à ses questions de manière rapide et aisée.
Réponse : Un nouveau site Internet du Département vient d’être lancé : il intégrera l’ensemble de ces documents au fur et à mesure de son développement en cours. Il sera également interactif.

Le rôle des contribuables et la question des impôts : Le représentant d’un collectif des contribuables s’interroge sur les conséquences fiscales de la Loi Notre et de la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités locales. Il déplore par ailleurs ne pas avoir de moyens et d’espaces pour s’exprimer en tant que contribuable. Il souhaiterait que les contribuables puissent être consultés, entendus et éventuellement associés aux commissions et à l’élaboration des budgets.
Réponse : Il a été précisé que le budget du Département se maintenait sans augmentation d’impôts depuis 2015, ni en 2017. Entre 2015 et 2016, 10 millions d’euros ont été économisés sur le fonctionnement du département pour être investis dans le territoire.
D’autre part, le Département souhaite développer les occasions de rencontre et d’échanges avec les Haut-Garonnais (réunions publiques, ateliers de concertation, consultation numérique…).

L’association et la prise en compte des habitants dans le dialogue citoyen : Des participants ont souligné l’importance d’être entendus, consultés et associés aux politiques publiques du département. Ils saluent l'initiative de la charte du dialogue citoyen et vont la consulter sur le site du département.

Les échanges entre les habitants et les conseillers départementaux se sont poursuivis autour d’un rafraîchissement.

Page publiée le 21 novembre 2016 - vérifiée le 21 novembre 2016

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne