Vous êtes ici

Revel : à la rencontre des élus et des forces vives des territoires

Jeudi 30 novembre 2017 - Communauté de communes du Lauragais Revel Sorézois

Nouvelle étape pour les rencontres entre le Conseil départemental et les forces vives du département : Georges Méric et les élus du département se sont rendus à Revel, jeudi 30 novembre.

Une soixantaine de personnes étaient présentes à la salle Nougaro pour prendre la mesure de l’action du Conseil départemental et échanger avec les élus. Le président du Conseil départemental, Georges Méric, était accompagné de plusieurs élus qui ont été sollicités sur 3 thématiques spécifiques : Emilienne Poumirol pour l’aménagement du territoire, Sébastien Vincini pour le numérique et Pascal Boureau pour la transition écologique. Étaient également présents Marie-Claude Piquemal-Doumeng et Gilbert Hébrard, les conseillers départementaux du canton de Revel, Alain Chatillon, sénateur de la Haute-Garonne, Etienne Thibault, maire de Revel et bien entendu André Rey, président de la communauté de communes du Lauragais Revel Sorézois.

« L’homme politique s’exprime d’abord par ses actes ; c’est d’eux dont il est comptable ». C’est avec ces mots, empruntés à François Mitterand, que le président du Conseil départemental, Georges Méric, est venu présenter à Revel les actions qu’il mène depuis maintenant 30 mois. Quelques instants plus tôt, en introduction, Alain Chatillon, sénateur de la Haute-Garonne, venait de louer l’importance du département, une entité nécessaire selon lui à l’équilibre des territoires. « Il ne faut pas axer le développement que sur les métropoles, il faut retrouver un équilibre juste, et sincère ». Le rôle, précisément, du Conseil départemental.

La coopération, clé du succès

Si l’ancien Conseil général était « jugé poussiéreux, sa version moderne, elle, se veut dynamique, innovante, de proximité et partenariale ». Et cette volonté se retrouve notamment dans les contrats de territoire. « Nous sommes passés d’une politique de guichet à une vision de coopération et de co-construction des projets, explique Emilienne Poumirol. Chaque communauté de communes a un référent spécifique qu’elle peut consulter, pour que les projets aient plus rapidement une chance d’aboutir». Un travail en commun nécessaire, car qui dit projets mis en œuvre, dit développement et maintien de l’emploi local. Le projet de contournement de Revel, très attendu sur le territoire et indispensable pour la sécurité, va d’ailleurs bientôt faire l’objet de concertations avec les élus et la population. « Et je suis sûr que l’on arrivera à un consensus pour que les travaux démarrent le plus rapidement possible » affirme Gilbert Hébrard.

Très haute attente sur le très haut débit

Bruissements dans la salle au moment où Sébastien Vincini s’apprête à attaquer le chapitre du numérique, et surtout celui du déploiement de la fibre dans tout le département. Le sujet est très attendu. « La fibre, c’est bien, c’est le TGV en matière de connexion, mais certains de nos administrés aimeraient déjà pouvoir avoir le train, pour commencer ! » assure Alain Rey, président de la communauté de communes du Lauragais Revel Sorézois. Un besoin immédiat que ressentent beaucoup d’élus, et auquel le Conseil départemental entend bien apporter une réponse : outre le développement de la fibre, qui sera effectif sur toute la Haute-Garonne d’ici à la fin de l’année 2021, 2 stations radio 4G seront ouvertes à Vaudreuille et Montégut-Lauragais avant fin 2018. Ces antennes permettront un débit de 30 Mb/s dans un rayon de 4 à 12 kilomètres, en attendant que la fibre arrive.

La transition écologique, priorité du département

Dernière intervention, mais non des moindres, Pascal Boureau est revenu sur la volonté du Conseil départemental d’impulser la transition écologique dans le département.

Et il commence en donnant l’exemple, s’engageant en interne à une réduction des déchets, du gaspillage alimentaire, à un renouvellement du parc automobile du département… « C’est un projet ambitieux, doté d’une enveloppe de 150 M€ pour 4 ans, car il y a une urgence et une nécessité de réfléchir, notamment sur l’importance et la gestion de la ressource en eau ». Dans cette optique, une nouvelle station d’épuration communale va bientôt voir le jour à Juzes.


Chiffres clés

12,6 M€ du Département investis en 2016 pour soutenir la communauté de communes

  • 7 484 527 € pour la solidarité départementale
  • 815 095 € pour l’enfance et la jeunesse
  • 437 764 € pour l’éducation
  • 297 005 € pour le logement
  • 2 890 512 € pour le développement des territoires
  • 127 573 € pour le tourisme, le sport et la culture
  • 69 112 € pour la protection de l’environnement
  • 491 083 € pour la sécurité

 

Page publiée le 01 décembre 2017 - vérifiée le 18 novembre 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne