Vous êtes ici

Routes : les Roses de France préservées sur le chantier de Saint-Lys

A l'occasion du chantier sur la RD 37 / RD 632, une opération de sauvetage de cette fleur est réalisée avec le Conservatoire des Espaces Naturels

Le Département a engagé cet important chantier qui va permettre de réaliser, à l'ouest de Toulouse, une liaison routière entre la RD 37 et la RD 632, constituant un barreau supplémentaire du prolongement de la déviation de Fontenilles et à terme de Saint-Lys. Il mène à cette occasion le sauvetage de petites fleurs discrètes mais précieuses : les Roses de France.

À l’occasion de ce chantier et préalablement à tous travaux, le Département et le Conservatoire des Espaces Naturels Midi-Pyrénées mènent en commun une étonnante opération de sauvetage d’une espèce végétale rare au niveau national, la Rose de France (Rosa Gallica), qui a la malchance d’être implantée sur la zone des travaux routiers.

La Rose de France (Rosa Gallica), qui appartient à la famille des Rosaceae, est une plante vivace qui peut couvrir des surfaces importantes.  Elle affectionne les lisières, haies, talus et fourrés et colonise plus très facilement aussi les fossés en bord de routes.  Ses fleurs, très odorantes, possèdent des pétales aux coloris variables, allant du rose vif au rouge velouté, voire rose pâle ou même blanc et s’épanouissent à partir du mois de mai et peuvent être observées jusqu’à mi juillet.

Transfert de l'espèce                

Afin d’éviter que la nouvelle route ne la fasse disparaître, le Conseil départemental a fait réaliser par des écologues experts et le Conservatoire des Espaces Naturels Midi Pyrénées un inventaire et une cartographie de la population locale. Sur la base de l'obtention d’un accord obtenu par arrêté inter-préfectoral, le Conservatoire Botanique des Pyrénées et de Nature Midi Pyrénées a validé le protocole de transfert de cette espèce pendant la phase chantier et sa réimplantation à l'issue de ce dernier.

Prés de 400 m2 de fleurs sont concernés par cette opération de transfert et pour ce faire : les équipes du Parc Technique ont démontré leur grande capacité d'adaptation en terme de moyen humains et techniques pour mener à bien le délicat déplacement des roses.

Les services voirie mobilisés

Après les travaux, les fleurs pourront ainsi être repiquées sur les fossés routiers et se développer grâce à la gestion différenciée du Secteur Routier de Muret, qui adaptera son plan de fauchage et ses travaux d'entretien au rythme de la floraison de cette espèce. Ainsi, les services du Conseil départemental veilleront sur sa bonne santé en évitant toutes les interventions qui pourraient l’affaiblir, sous l’œil vigilant du Conservatoire des Espaces Naturels.

Au total, en plus des moyens mobilisés en externe (Bureau d’étude privé, Conservatoire des Espaces Naturels Midi-Pyrénées, Conservatoire Botanique National des Pyrénées et de Midi Pyrénées), pas moins de six services du Conseil départemental auront œuvré en étude, en travaux et en entretien pour le maintien de cette espèce. Il s’agit de quatre services à la Direction de la voirie : Service Etude Ouest, Service Etudes Est, Parc technique et le Secteur Routier de Muret ainsi que le service Biodiversité et Aménagement Durable à la Direction de la Direction de l'Écologie et du Développement Durable et le service du patrimoine immobilier à la Direction Des Affaires Foncières et du Patrimoine Immobilier.

La preuve sera ainsi faite que les projets routiers peuvent intégrer harmonieusement et durablement les enjeux environnementaux

En savoir+ Déviation de Saint-Lys

Page publiée le 18 décembre 2017 - vérifiée le 19 décembre 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne