Vous êtes ici

Routes : limitation à 80km/h à partir du 1er juillet

Le plan gouvernemental traitant de l'ensemble des causes de violence routière prévoit d'abaisser à 80 km/h la vitesse maximale autorisée (VMA) sur l'ensemble des routes bidirectionnelles sans séparateur central, actuellement limitées à 90 km/h.

D'après le Gouvernement, cette mesure permettrait de briser le "plancher de verre" auquel la France est actuellement confrontée en matière de mortalité routière, en réduisant sur les routes concentrant 55% des accidents mortels, le nombre des accidents, leur gravité, et partant le nombre des morts comme celui des blessés graves.

Cependant, les élus départementaux ont appelé l’Etat à revenir sur cette mesure et ont demandé une application différenciée de cette règle, en fonction du degré de dangerosité du réseau routier, pour que la mesure soit véritablement efficace.

Entrée en vigueur, envisagée pour le 1er juillet 2018

Le Conseil Départemental gestionnaire de voirie doit modifier les panneaux de signalisation. Sur la base de projections faites à partir de deux départements, la sécurité routière estime à environ 20.000 le nombre de panneaux à modifier. Il conviendra certainement, pour familiariser les usagers de la route à cette nouvelle mesure, d'ajouter un certain nombre de panneaux à des endroits où ils sont absents aujourd'hui. Par conséquent, le montant total des panneaux devant être changés est estimé, en tenant compte des variations de coût de pose, entre 5 et 10 millions €.

Cette mesure sera entièrement financée par l'Etat, avec le compte d'affectation spécial des recettes des amendes radar (sur la base des dépenses exprimées par les Conseils départementaux).

Page publiée le 09 avril 2018 - vérifiée le 09 avril 2018

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne