Vous êtes ici

Routes : nouvelle campagne 2017 de fauchage raisonné

Un programme d’entretien des bords de route plus économique et respectueux de l'environnement

La campagne annuelle d’entretien des accotements des 6 138 kms de routes départementales va durer huit mois, pour se terminer en décembre 2017. Un fauchage raisonné, combiné à la réduction de l’utilisation des pesticides, est testé depuis la campagne 2011. Il s’avère globalement positif : ce fauchage plus tardif associé au relèvement de la hauteur de coupe a ainsi permis de contrôler durablement la végétation et de favoriser la biodiversité végétale et animale.

La campagne de fauchage raisonné pour 2017 va être réalisée en trois interventions, suivant un calendrier établi en fonction de la hauteur de la végétation :

  • 9 mai au 24 mai 2017 inclus
  • 19 juin au 19 juillet 2017 inclus
  • 9 octobre au 29 décembre 2017

Les périodes d’intervention peuvent être décalées de plusieurs semaines dans le sud du département et en zone de montagne, pour tenir compte des spécificités météorologiques de ces zones.

Pour favoriser un peu plus la biodiversité des bords de routes et dans un contexte économique contraint, pour faire évoluer les pratiques de fauchage, un scénario avec deux interventions au lieu de trois est à nouveau réalisé sur les pôles routiers d’Auterive, Revel et Aurignac :

  • 15 mai au 7 juin 2017 inclus
  • 9 octobre au 29 décembre 2017

Pour plus d'information, contacter la Direction de la voirie et des infrastructures au 05 34 33 49 46.


Le fauchage raisonné est une méthode qui prend en compte la croissance des plantes et la vie des animaux en ajustant les interventions et la hauteur de coupe du fauchage. Dans notre département, le fauchage a été modifié au niveau des accotements.
L’herbe est coupée plus haute, à 15 cm au lieu des coupes rases effectuées auparavant. Cela permet aux espèces de se renouveler et de conserver une couverture végétale qui limite l’érosion des  sols. Le nombre d’interventions a été diminué. La coupe de mi-avril a été supprimée car elle stimulait la croissance de l’herbe. Les accotements sont fauchés trois fois par an entre mai et décembre. 
Plus ponctuellement, en dehors des périodes de fauchage habituelles, des interventions ont lieu pour réduire la prolifération de certaines espèces indésirables avant leur montée en graines comme la renouée du japon, les chardons, le sorgho d’Alep, le paspalum…

En vidéo

Page publiée le 04 avril 2017 - vérifiée le 04 avril 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne