Vous êtes ici

Saint-Gaudens : à la rencontre des élus et des forces vives des territoires

9 novembre 2017 - Communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges – 45 525 habitants pour 104 communes

 Après Gourdan-Polignan et Mane, Georges Méric et les élus départementaux ont poursuivi leur « tournée territoriale » à Saint-Gaudens, la rencontre des citoyens haut-garonnais le jeudi 9 novembre. Une soirée riche en échanges, où les projets de territoire et leurs enjeux ont longuement été évoqués.

Troisième étape d’une série de seize rencontres, Saint-Gaudens a attiré, jeudi 9 novembre, nombre de citoyens intéressés par la vie locale. En introduction, Loïc Le Roux de Bretagne, Président de la communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges a d’ailleurs encouragé les participants à « exprimer toutes leurs préoccupations. » Après avoir salué la présence des quatre conseillers départementaux : Sandrine Duarte, Christian Sans, Céline Laurenties et Jean-Yves Duclos

Dans son discours d'introduction, Georges Méric, Président du Conseil départemental, a fait part de son enthousiasme : « La république du Comminges est un territoire attachant avec des points forts et un avenir à construire, a-t-il indiqué. Nous le construirons ensemble ! ». Rappelant ensuite les valeurs politiques qui guident l’action départementale, il a notamment insisté sur « le devoir de solidarité vis-à-vis des territoires » et « l’objectif d’œuvrer à l’émancipation et à l’accomplissement de chacun, notamment via l’éducation. » Il a alors rappelé l’ouverture d’un collège à l’Isle-en-Dodon pour la rentrée 2020, reconstruit pour une capacité théorique de 250 élèves.

Soutenir l’économie locale, une priorité

Maryse Vézat-Baronia, vice-présidente du Conseil départemental, a ensuite évoqué les nombreux projets portés par les communes (8 millions d'euros injectés dans l’économie locale en 2017 sur le territoire du Comminges) et soutenus par le Département via les Contrats de territoire. Car « apporter notre soutien au tissu local est vital pour le développement des territoires », a-t-elle précisé, avant de citer quelques exemples : « des travaux d’extension et de rénovation de l’école à Labarthe-Rivière, l’acquisition d’une maison des associations à Estancarbon etc. » Au total, ce sont 1 millions d'euros de subventions attribués par le Conseil département à la CC Cœur et Coteaux du Comminges en 2016 et 1,2 millions d'euros prévus en 2017.

Loïc Le Roux de Bretagne, Georges Méric, Maryse Vézat-Baronia et Jean-Michel Fabre

Via Garona : un levier pour le tourisme

Maryse Vézat-Baronia a également attiré l’attention de l’assemblée sur l’intérêt d’un projet structurant pour le territoire, celui du circuit de grande randonnée Via Garona, « ces 170 km dont une grande partie traverse le périmètre votre communauté de communes », a-t-elle précisé. Et d’ajouter : « L’un des objectifs est de développer au maximum l’attractivité touristique de ce territoire, dont les richesses sont nombreuses : citons le Musée-forum de l’Aurignacien, la Vénus de Lespugue, la Villa gallo-romaine de Montmaurin ou la magnifique collégiale de Saint-Gaudens. »

« Serait-il possible justement d’étoffer la Via Garona avec de la restauration, des activités culturelles, du théâtre, pour en faire une réelle source de développement économique ? », a alors interrogé une participante. En réponse, Maryse Vézat-Baronia a confirmé que ce sentier pédestre n’avait pas vocation à n’être qu’un tracé. « Nous sommes en train de mobiliser différents acteurs – restaurateurs, hébergeurs, producteurs, animateurs culturels etc – afin de réfléchir à la meilleure manière de valoriser ce patrimoine et de donner envie de le découvrir, a-t-elle précisé. Cela repose sur un travail collectif auquel vous êtes conviés. »

Un autre intervenant s’est également interrogé sur la continuité cyclable de la Trans-Garona, cette véloroute européenne destinée à relier la France et l’Espagne (Val d’Aran). Maryse Vézat-Baronia a annoncé que le projet suivait son cours et que le prolongement aboutirait bien à échéance 2020-2021. « Nous nous y sommes engagés et nous terminerons cette Trans-Garona. », a-t-elle indiqué. Enfin, en réponse à une question concernant les voies cyclables « du quotidien », rappelant que « le Conseil départemental soutient à hauteur de 50 % les collectivités qui souhaitent aménager des voies cyclables. »

Haut-débit : cibler les sites prioritaires 

« Un objectif ambitieux », voici comment Annie Vieu a présenté le Schéma d'aménagement du haut-débit (SDAN) porté par le Syndicat Haute-Garonne Numérique. Au total, 180 millions d’euros seront ainsi consacrés à ce déploiement qui débutera en 2019, avec l’objectif d’amener, d’ici 2025, le Très Haut Débit dans la quasi totalité des foyers hauts-garonnais. Mais en attendant, Haute-Garonne Numérique déploie des technologies alternatives. Exemples : un chantier Montée en Débit DSL a débuté à Ponlat-Taillebourg et quatre chantiers seront mis en service avant fin 2018, à Montmaurin, Riolas, Latour et Blajan.

Interpellée par Loïc Le Roux de Bretagne sur « le recensement des sites prioritaires pour le déploiement de la fibre », Annie Vieu a par ailleurs indiqué que « des commissions territoriales ont été créées pour identifier les sites à prioriser : les collèges, les sites économiques, les maisons de santé par exemple. » « Une liste sera établie au premier trimestre 2018 », a-t-elle ajouté.

Annie Vieu

Un grand plan volontariste pour l’environnement

Pour clôturer cette rencontre, Jean-Michel Fabre a ensuite rappelé les six grandes priorités contenues dans le plan des 41 actions annoncé en début d’année : « Être une collectivité exemplaire (via des actions comme le « zéro phyto » aux abords de nos routes où l’instauration du covoiture chez les agents du Département), protéger la biodiversité et les espaces naturels sensibles, favoriser les déplacements propres (via le développement des voies vertes cyclables par exemple), disposer d’une eau de qualité, développer une agriculture qui préserve l’environnement et s’engager dans la transition énergétique. »


Chiffres clés

49,6 M€ du Département investis en 2016 pour soutenir la communauté de communes

  • 27 M€ pour la solidarité départementale
  • 13 M€ pour le développement des territoires
  • 1,2 M€ pour l'éducation 
  • 1,6 M€ pour la sécurité
  • 4 M€ pour le secteur enfance et jeunesse
  • 911 889 €  pour le logement
  • 565 526 € pour le tourisme, le sport et la culture
  • 343 734 € pour la protection de l'environnement

Visualiser sur le plan

Page publiée le 10 novembre 2017 - vérifiée le 10 novembre 2017