Vous êtes ici

Véloroute Piémont Pyrénéen V81

Le Conseil départemental poursuit son action en faveur du tourisme vert

Après le lancement le 3 juillet dernier du projet transfrontalier TRANS-GARONA, le Conseil départemental de la Haute-Garonne franchit une nouvelle étape dans le développement du tourisme vert.

Les élus départementaux ont approuvé lors de la commission permanente du jeudi 12 juillet 2018 le lancement d'une étude de positionnement touristique pour la réalisation de la Véloroute V81, dite du Piémont Pyrénéen.

Longeant le piémont pyrénéen, cet itinéraire long de 600 kilomètres traverse six départements, des Pyrénées Orientales aux Pyrénées Atlantiques en passant par l'Aude, l'Ariège, la Haute-Garonne et les Hautes-Pyrénées. A ce jour, 42% de l'itinéraire est achevé et 36% est programmé à l'horizon 2022. Le tronçon haut-garonnais est long de 65 kilomètres, dont 47 kilomètres sont d'ores et déjà réalisés, soit 72%.

En partenariat avec les cinq autres départements concernés, auxquels s'ajoutent la Région Occitanie et la Région Nouvelle Aquitaine, l'étude de positionnement touristique pour la réalisation du Véloroute V81 permettra notamment de préciser les attentes des futurs usagers, de proposer des offres d'itinérances et d'évaluer les retombées économiques potentielles.

Alors que le cyclotourisme est en plein essor, les Pyrénées restaient jusqu'à présent dépourvus d'une offre d'itinéraire cyclable facile d'accès, complémentaire à la Route des Cols dont la vocation demeure cyclo-sportive. La réalisation d'un nouvel itinéraire longeant le Massif des Pyrénées, véritable joyau touristique, constitue donc une réelle opportunité pour le développement touristique et économique en Haute-Garonne.

"Filière touristique à part entière, le vélotourisme contribue au bien-être, améliore l'attractivité des territoires et permet de créer des emplois non délocalisables. C'est pourquoi le développement du tourisme vert, à travers l'aménagement d'un grand réseau de pistes cyclables, mais aussi pédestres et équestres, ainsi que la valorisation des voies navigables, est une priorité du Conseil départemental. La volonté est de faire de la Haute-Garonne une référence en matière de randonnée, que ce soit à pied, à vélo, à cheval ou en bateau", a déclaré Georges Méric, président du Conseil départemental.

Page publiée le 13 juillet 2018 - vérifiée le 12 juillet 2018