Vous êtes ici

Un bon français

Compagnie La part manquante, théâtre

Ce spectacle s'appuie sur d'authentiques lettres de délation, qui connut son heure de gloire sous l'Occupation. Une lecture-spectacle qui restitue la violence de ces missives... d'une époque heureusement révolue.

La délation connut son âge d’or en France pendant l’Occupation. Les français encouragés par l’occupant nazi et les collaborateurs vichystes, donnent de la plume et dénoncent à la Gestapo ou à la milice française, résistants, juifs, communistes, francs-maçons et tous ceux supposés suspects. De 1940 à 1944, entre trois et quatre millions de lettres alimenteront les officines de répression. Ces courriers entraînent la plupart du temps l’ouverture d’une enquête à l’issue souvent tragique.
Arrestations, emprisonnements, spoliations, déportations et exécutions s’ensuivent selon la multitude de crimes et délits prévus par ces lois d’exception édictées par le régime de Vichy. Un bon français restitue sous forme de lecture-spectacle la violence des propos de ces missives. Ces lettres donnent un aperçu des comportements de la société française de l’époque, qui, déchirée par une profonde crise politique et sociale, ont favorisé toutes sortes de dispositions à l’irrationnel, au repli sur soi et à la xénophobie.

Mise en scène et mise en voix Alain Daffos

Avec Sylvie Maury et Jean Stéphane

Lumière Didier Glibert

Univers sonore Mathieu Hornain

Copyright Camille Chatelain

cie-lapartmanquante

(Photo, Camille Chatelain)


Informations pratiques

Les spectacles sont gratuits dans la limite des places disponibles.
Les billets sont à retirer à l'entrée 30 minutes avant le début du spectacle

Début du spectacle : 20:30

Durée : 1 heure

Espace Roguet
9 Rue de Gascogne,
31300 Toulouse

Tél. 05 62 86 01 67

Visualiser sur le plan

Page publiée le 18 janvier 2017