PORTRAIT

L’heure de la dernière coulée pour Jonathan Atsu Publié le
Date de publication
22 juillet 2021

Jonathan Atsu
Il s'agit des premiers et derniers Jeux pour Jonathan Atsu. (Crédits : DR)
Chapeau

Qualifié aux Jeux de Tokyo sur le 200 m nage libre en individuel et en relais, le nageur des Dauphins du TOEC entend briller une dernière fois dans les bassins avant de mettre un terme à sa carrière.

Corps

Ne pas faire les choses à moitié : c’est un leitmotiv pour Jonathan Atsu. Aussi, le 17 juin dernier aux championnats de France, lorsqu’il s’est agi d’obtenir sa qualification individuelle sur 200 m nage libre pour les Jeux olympiques de Tokyo, le nageur des Dauphins du TOEC a en prime décroché la place de vice-champion de France tout en signant son meilleur chrono (1’46’’97). On n’en attendra pas moins du nageur, par ailleurs ambassadeur sportif du Département, durant les Jeux où il s’est également qualifié en relais sur la même distance, aux côtés du champion de France Jordan Pothain, Hadrien Salvan et Enzo Tesic. « Participer aux JO, c’est un rêve depuis toujours et c’est devenu un objectif à atteindre lorsque je suis arrivé aux Dauphins en 2014, dit-il. Alors forcément, je suis super fier ! » Et serein. « Le 200 m, à mi-chemin entre le sprint et l’endurance, est vraiment ma distance de prédilection », affirme-t-il, se disant par ailleurs confiant dans le travail de préparation accompli ces derniers mois.

« Jonathan, c’est la force tranquille, confirme Michel Coloma, directeur général des Dauphins du TOEC. Il est à la fois extrêmement gentil et extrêmement déterminé. Ce sera costaud, mais je sais qu’il fera ce qu’il faut pour arriver le plus loin, et le plus haut possible. »

20 ans de dur labeur

Compétiteur dans l’âme, ce Breton d’origine a démarré la natation à l’âge de 7 ans et n’a plus jamais arrêté. Se consacrant corps et âme à la discipline, il a intégré les Dauphins en même temps que le lycée. « J’étais très excité à l’idée de m’entraîner avec des nageurs comme Lorys Bourelly (champion du monde et champion d’Europe en 200m nage libre, ndlr). C’était un sacré challenge et ça a bien fonctionné : on se tire vers le haut dans la bonne humeur ! » Autant dire que le nageur n’a pas caché sa joie de faire le voyage à Tokyo avec ses camarades Assia Touati, Antoine Viquerat et Léon Marchand, également qualifiés. « Entendre la famille des Dauphins derrière soi, ça va nous booster ! »

De quoi mettre toutes les chances de son côté pour ses premiers Jeux, qui seront aussi ces derniers. Jonathan Atsu a en effet décidé de mettre un terme à sa carrière dès sa sortie des bassins olympiques. « Tout mon quotidien a tourné autour de la natation ces vingt dernières années, explique celui qui a temporairement suspendu ses études en informatique pour préparer Tokyo. Il sera temps de passer à autre chose. » 

Lors des JO de Tokyo 2020, Jonathan Atsu a été éliminé des séries en 200m nage libre et sur le relais 4x200m nage libre.