À LA UNE

Le Département engagé dans la protection du patrimoine arboré Publié le
Date de publication
19 octobre 2021

route bordée d'arbres
Pas moins de 62 000 arbres bordent les routes départementales. (Crédits : Adrien Nowak)
Chapeau

La journée européenne des Allées, le 20 octobre, est l’occasion de rappeler les actions mises en place par le Conseil départemental depuis plus de 20 ans pour protéger les 62 000 arbres bordant les routes départementales.

Corps

La Journée européenne des Allées, mercredi 20 octobre, a pour objectif de valoriser le patrimoine arboré et de contribuer à sa préservation, de mettre en lumière les allées, reflet d’une influence culturelle française, et de sensibiliser le public sur l’importance de leur conservation. La Haute-Garonne compte 6 149 km de routes départementales, soit l’un des réseaux français les plus importants, et 62 000 arbres bordent un peu plus de 1000 km de ce réseau.

Afin de préserver ce patrimoine naturel remarquable, le Département a engagé, depuis plus de vingt ans soit avant que la réglementation ne l’y oblige, diverses actions visant à renforcer la sécurité des usagers tout en conservant, dans la mesure du possible, les allées bordant les routes départementales. Parmi elles, la mise en place d’une redevance abattage visant à compenser la perte de patrimoine lors d’un abattage réalisé à la demande d’un particulier ou encore la replantation systématique suite à un abattage.

Ces dispositifs ont depuis été confortés par la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, selon laquelle « le fait d’abattre, de porter atteinte à l’arbre, de compromettre la conservation ou de modifier radicalement l’aspect d’un ou de plusieurs arbres d’une allée ou d’un alignement d’arbres est interdit ».

Bientôt un plan de gestion des plantations d’alignement

Toujours engagé concrètement pour une route « durable » vertueuse et respectueuse de son environnement, le Conseil départemental finalise actuellement l’élaboration d’un plan de gestion des plantations d’alignement qui portera notamment une réflexion sur leur devenir et fixera les grands principes à mettre en œuvre afin de préserver et de conforter l’importance de ce patrimoine remarquable. L’idée principale de ce projet est d’anticiper le vieillissement des arbres, de programmer leur renouvellement, ou d’opérer à leur conservation. 

Le plan de gestion apparait donc comme une solution pour repenser la gestion du patrimoine arboré et anticiper les nouvelles plantations afin que les aménagements ne soient pas effectués de manières sporadiques mais fassent partie d’une réflexion globale sur l’ensemble du département. L’échelle temporelle de ce plan de gestion est de l’ordre de 50 ans, avec une mise à jour régulière et nécessaire tous les 10 ans environ. Il devrait être adopté par l’Assemblée départementale début 2022.

Elagage route départementale
(Crédits : Hélène Ressayres)