Vous êtes ici

Au service du développement économique

Le soutien à l’activité et à l’investissement

Le Conseil départemental crée un environnement favorable au développement économique et à l’attractivité du territoire. En tant qu’aménageur public, il investit dans des équipements et des projets structurants. Il a également mis en place un dispositif pour maintenir et diversifier les activités et favoriser l’implantations de PME et PMI en Haute-Garonne.

Scientifique regarde dans microscope

Aménagement territorial

Aménager le territoire, c’est prévoir les besoins et renforcer les atouts de la Haute-Garonne de demain. Le Conseil départemental est partenaire des politiques contractuelles : Contrat de Plan Etat - Région, gestion du Fonds Social Européen (FSE), Schémas de Cohérence Territoriale (SCOT), Plan Locaux d’Urbanisme (PLU)…
Le Conseil départemental est également responsable des procédures d’aménagement foncier : il finance la totalité des procédures et subventionne les travaux de réorganisation des parcelles de terre.

1,2 milliard d’euros d’investissements

C’est le montant du programme d’investissements du Conseil départemental pour la période 2016 - 2021, soit un montant de 170 millions d’euros annuels. Ces investissements concernent la construction de nouveaux collèges, le déploiement du numérique, l’aménagement de la voirie et des ouvrages d’art, les aides à l’équipement pour les communes.

Un dispositif d’aides

Le Département soutient le tissu économique de proximité en favorisant la création d'emplois sur les territoires ruraux, de montagne et périurbains. Enjanvier 2017, le dispositif CréADE 31 a été lancé pour soutenir les demandeurs d'emploi qui souhaitent créer ou reprendre une activité en milieu rural, par l'attribution d'un prêt à taux 0 et un accompagnement dans le montage de leur projet.
Le Conseil départemental est également partenaire et co-créateur d’Eurocentre, qui compte parmi les grands sites logistiques en France. Il est également partenaire de Midi-Pyrénées Croissance, société de capital-risque associant collectivités et investisseurs privés. Enfin, une politique fiscale attractive et un dispositif d’allègements spécifiques sont mis en place au service de différents secteurs de l’économie.

2 000 emplois grâce à la pépinière

La pépinières d’entreprise Théogone, créée en 1996, est implantée sur deux sites à Martres-Tolosane et à Ramonville-Saint-Agne. En 20 ans, près de 250 entreprises y ont été créées, générant 2 000 emplois nouveaux. Le Conseil départemental soutient le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire : il est partenaire et subventionne de nombreuses actions et associations œuvrant dans les dispositifs d’insertion par l’économique, notamment via son Plan Départemental d’Insertion.

Les grands projets

Le Conseil départemental participe à l’ensemble des grands projets structurants qui vont façonner le territoire de demain : la future Ligne à Grande Vitesse, le nouveau pont sur la Garonne, le futur parc des Expositions, le projet de prolongement de la ligne B du métro vers Labège.

Aménagement numérique

Le Conseil départemental s’est également doté d’un « Schéma directeur d’aménagement numérique » : un plan d’action pour le développement du Très haut Débit et le déploiement de la fibre optique sur l’ensemble de la Haute-Garonne à l’horizon 2030, représentant un investissement de près de 500 millions d'euros.

Afin de répondre à l’urgence de certains territoires, une première phase a été engagée afin d’améliorer la qualité du débit d’ici à 2020 (4 Mbit/s minimum et jusqu’à 100 Mbit/s) de 2 260 000 accès à internet (foyers, entreprises, administrations...) dans 549 communes du département. Dès 2018, la quasi-totalité des accès dont le débit est < 4 Mbps bénéficiera ainsi d’une amélioration significative (de 4 à 30 Mbps).
Fin 2020, 136 000 accès à internet pourront bénéficier d’une solution FttH (fibre optique jusqu’à l‘abonné) pour des débits de 100 Mbps. Par ailleurs, 120 sites prioritaires (collèges, sites touristiques départementaux, zones d’activités…), situés hors des zones prévues en FttH, feront l’objet d’un déploiement spécifique en fibre optique.

Cette première phase mobilisera 180 millions d'euros dont 22 millions d'euros par le Conseil départemental aux cotés des EPCI (16.8 millions d'euros), de la Région (18 millions d'euros), de l’État (30.7 millions d'euros) et de l’Europe (8 millions d'euros) et 80 millions d'euros par les recettes des opérateurs. 

Page publiée le 25 juillet 2016 - vérifiée le 25 juillet 2016

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne