Concertation avec les Haut-Garonnais·es sur la société d’après

Protéger notre environnement

Dépôt des propositions terminé
du 13/05/2020 au 14/07/2020

Développer l'agriculture biologique à proximité immédiate de Toulouse

Par Denis
Le 26/05/2020

Proposition initiale 26 mai 2020

Accompagner les villes voisines de Toulouse qui ont encore du foncier agricole non exploité à installer des agriculteurs Bio. Cela permettrait de limiter l'exposition aux risques de pénuries dans les années à venir, créerait de l'emploi local durable, une alimentation saine destinée aux collectivités.
C'est le cas de ma ville par exemple Plaisance du Touch qui pourrait, avec une volonté politique forte, devenir l'un des "greniers" de Toulouse.

5 Commentaires

Par fbernard
Le 29/05/2020
C'est le projet, depuis prés de 2 ans du collectif "Nourrir la ville"(CIVAM, ADEAR, ERABLES, Espace test 100eme singe, Jardin de Cocagne et Terre de Liens). Dans ce cadre, à l' initiative des Jardins de Cocagne et de Terre de Liens, l'écopole alimentaire du pays Tolosan est en gestation. Il sera composé d'une ferme pilote, d'une plate-forme logistique et d'une maison de l'alimentation durable
Par Denis
Le 08/06/2020
C'est génial ! J'espère sincèrement que le collectif "Nourrir la ville" va pouvoir mettre en oeuvre ce projet bénéfique pour la collectivité. Il y a beaucoup de terres agricoles disponibles en proximité immédiate de Toulouse et c'est dommage de ne pas les développer pour garantir une sécurité alimentaire aux habitants.
Par MarieV
Le 30/05/2020
Cette crise inédite a eu pour avantage de mettre en avant tout l'intérêt des circuits courts !!
La protection des terres agricoles et leur valorisation ne peut plus attendre
Par slaurent
Le 31/05/2020
Superbe,
Ici à Castanet Tolosan, 35 hectares de friches potentiellement dédiés à un 'éco-quartier' (pour ma part ce terme est une injure), alors que cela pourrait être transformé en verger et maraîchage bio et/ou local, avec une ou plusieurs ruches et des élevages de poules pondeuses et chèvrerie ou bergerie pour le lait et fromages, chèvres et brebis aussi utiles pour la tonte des espaces verts municipaux. Cela pourrait apporter une matière première locale pour les cantines scolaires, animer des visites scolaires....etc. Si vous avez l'appui suffisant pour impulser cela auprès de la municipalité alors bravo. Laurent Salvador, Chef à Domicile La Belle Assiette, Castanet Tolosan.
Par Denis
Le 08/06/2020
Tout à fait d'accord avec vous Laurent. L'urbanisation est un vrai problème et malheureusement, il est beaucoup plus rentable pour les propriétaires fonciers de vendre aux promoteurs qu'à des agriculteurs Bio... Et pourtant, plus que jamais, il faudrait privilégier ces terres pour développer la résilience alimentaire en aidant à l'installation d'agriculteurs bio. Non nous n'avons pas l'appui de la municipalité (pour le moment) mais nous y travaillons et comptons bien sur le conseil départemental pour nous donner un coup de pouce :-)