Concertation avec les Haut-Garonnais·es sur la société d’après

Renforcer nos services publics

Dépôt des propositions terminé
du 13/05/2020 au 14/07/2020

Pour une santé publique

Par Dialogue.Citoyen - HauteGaronne Demain
Le 13/05/2020

Proposition initiale 13 mai 2020

• Des professionnels de santé, employés par le service public, avec un salaire fixe qui font des tournées dans les communes rurales. Ils auraient des cabinets et des logements prévus par la commune.

(Proposition issue des ateliers citoyens de la démarche Haute-Garonne Demain, en 2019)

5 Commentaires

Par ffrancoise
Le 16/05/2020
le maillage du territoire pour tous les professionnels de santé est une urgence
la solidarité passe par un impôt sur le revenu plus juste et un rétablissement de l'ISF
Par quatorze
Le 30/05/2020
Dans ma petite commune proche de Toulouse, nous avons la chance d'avoir un médecin généraliste, des kinés, une orthophoniste, une pharmacie.... C'est dû en grande partie à une politique volontariste des équipes municipales depuis plusieurs dizaine d'années. Notre médecin va partir à la retraite dans 5 ans. Sera-t-il remplacé ? Serons-nous obligés d'aller dans la ville d'à côté où il faut prendre RV dans les cabinets médicaux (notre médecin reçoit sans RV dans certaines plages horaires) ? Je ne parle pas des RV chez des spécialistes. Là, il faut attendre plusieurs mois... Il est urgent que les pouvoirs publics (ici territoriaux) aident à une couverture médicale suffisante.
Par EthM
Le 30/05/2020
La santé doit redevenir un bien commun où ni l’état ni le privé ne doit prendre une place prioritaire. Les besoins des citoyens et des professionnels doivent être définis par des conseils locaux de santé réunissant citoyens et professionnels et pouvant faire des propositions aux autorités politiques et sanitaires. De l’écoute conjointe du citoyen et du professionnel sur un territoire défini naîtront des propositions innovantes, pratiques et non imposées par des technocrates.
Par lolotte
Le 08/06/2020
Il ne s'agit pas d'imposer mais de favoriser. Les médecins ne s'installent pas en rural parce qu'ils y trouvent moins de services pour fonder une famille. Si on les incite par un local professionnel à dispo, c'est déjà plus simple. Ensuite, leur métier est je pense, de plus en plus soumis à des contraintes de la part de la sécu qui les flique de plus en plus. Pas trop de congé maladie, pas trop de médicaments, pas ceci ou cela. Ils ont de plus en plus le sentiment d'être privés de leur liberté de jugement, à l'hôpital c'est pareil, rentabilité d'abord. Au fait, après avoir applaudi, il faudrait les soutenir. Manif le 16 juin 14h Jean Jaurès (1,50 m entre chaque manifestant.)
Par gjean-louis
Le 14/06/2020
Peut-être une nouvelle compétence au niveau des intercommunalité, aidé par le conseil départemental. Création de maison de santé (une par interco) accessible tard le soir permettant des permanences téléphoniques et des consultations d'urgences désengorgeant les services d'urgence par un filtrage tout en rassurant les patients.