PORTRAIT

Brianna Vidé, l'exigence comme moteur

Publié le 2 juillet 2024
Temps de lecture : 3 min
© Aurélien Ferreira / CD31

Championne d'escrime handisport, Brianna Vidé s'impose comme l'une des figures les plus prometteuses de sa génération. Elle souhaite donner l'exemple et montrer aux jeunes que tout est possible. 

Le sport fait partie de sa vie depuis toujours. Brianna Vidé, sa sœur jumelle et ses frères — ils sont quatre — ont de qui tenir avec une mère professeure de danse classique. À la maison, on mène tout de front : sport, musique et études. Et on donne le meilleur de soi-même, une exigence qui deviendra une ligne de conduite. D’abord ce sera l’escalade. Mais lors d’un stage, Brianna est témoin d’une chute, fait un blocage et se rabat sur l’escrime. S’y affirme alors son goût pour la gagne. À 13 ans pourtant, son handicap (elle est née avec un pied bot) l’empêche de progresser autant qu’elle le voudrait : « J’avais du mal à aller au bout d’un match, trop de souffrance… ». La jeune fille a une révélation le jour où Maxime Valet, médaillé paralympique, franchit la porte de son club. Elle découvre l’escrime en fauteuil. Malgré les réticences de ses parents, l’enthousiasme de leur fille et ses premiers titres finissent par les convaincre. À seulement 15 ans, la voilà championne de France. En parallèle de ses études de podologue, une vocation, elle s’amuse en accumulant les bons résultats et les titres de championne de France. Mais il n’est pas encore question de haut niveau.

© Adrien Nowak/CD31
Brianna porteuse de la flamme, le 17 mai 2024 à Muret

De la discipline et du plaisir

À 19 ans, elle s’accorde une pause de six mois. Alors qu’elle s’apprête à reprendre les entraînements, le confinement est décidé. Elle installe une cible sur le parking de sa résidence et s’exerce inlassablement jusqu’au geste parfait. Grâce à cette discipline et aussi à son compagnon Damien, ancien escrimeur et kiné, qui lui souffle de s’amuser avant tout, les titres s’enchaînent : 7 médailles en coupe du monde en 2023 et vice-championne d'Europe par équipe à l'épée en 2024. Prochain objectif : les Jeux à Paris. Une fierté pour celle qui a déjà vécu des émotions XXL à Muret en portant la flamme. « Ce fut un très beau moment de partage et je remercie le Département, qui fait beaucoup pour l’inclusion et le handisport, de m’avoir choisie », explique la championne qui, dès qu’elle le peut, prend aussi le temps de témoigner :  « Si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à une rencontre avec un sportif handi, alors moi aussi je veux aider les jeunes à aller au bout de leurs capacités. Et plus globalement, donner envie de faire du sport, une priorité quand on sait les ravages que la sédentarité provoque en matière de santé publique. »

Vidéo tournée en 2022