À LA UNE

Un nouveau dispositif d'achat social : le bail réel solidaire Publié le
Date de publication
14 avril 2022

Résidence l'Eclat
Résidence l'Eclat (Crédits : Bénédicte Solle)
Chapeau

La résidence L'Éclat est la première résidence en bail réel solidaire (BRS) construite en Occitanie. Un dispositif mis en place par le groupe des Chalets grâce à l'aide et l'engagement du Conseil départemental, qui lui a vendu le foncier. 

Corps

L’appartement, lumineux, calme et sans vis-à-vis, est une aubaine en plein quartier   Saint-Michel.   Une   position   centrale   à   laquelle   Jean-Jacques Mahé, vendeur dans un magasin de chaussures du centre-ville, tenait malgré un budget réduit : « Ça fait 23 ans que je n’ai plus de voiture, je loue quand j’en   ai   besoin.   Là,   je   suis   à   1/4   d'heure   de   mon   travail.   Je   ne   pouvais espérer mieux. »

Jean-Jacques est l’heureux propriétaire d’un T3 neuf acheté en bail réel solidaire dans la résidence l’Éclat. Ce dispositif lui a permis d’accéder à la propriété pour la première fois. « Les Chalets m’ont proposé cette option d’achat en BRS, explique Jean-Jacques, qui, en désolidarisant le bâti du sol, permet d’obtenir un prix d’achat au mètre carré bien plus abordable et accessible à des personnes à revenus peu élevés, comme moi ».

Ce Breton d’origine installé à Toulouse depuis plus de 35 ans est donc propriétaire de son appartement, mais loue le terrain chaque mois. En cas de revente, il cédera le bâti à des accédants qui respecteront les mêmes conditions de ressources et leur transmettra son bail pour le foncier, qui repartira pour une durée de 80 ans.
Les postulants au BRS répondent en effet aux mêmes conditions des ressources que pour les autres programmes d'habitat sociaux (soit à Toulouse, 25 318 euros par an pour une personne seule, et 33 761 euros pour un couple). 


La résidence l’Éclat, en plus de 30 logements sociaux classiques, a ainsi permis à 19 foyers d’acheter leur appartement grâce au bail réel solidaire.

Le jardin partagé de la résidence l'Éclat
Le jardin partagé de la résidence l'Éclat (Crédits : Bénédicte Solle)

Le prix d’achat en dessous du marché lui a même permis de satisfaire son goût   pour   la  déco,  en  ajoutant  une cuisine  intégrée  moderne   et  un parquet   flottant   pour   personnaliser   l’appartement.   La   terrasse,   qui surplombe un terrain partagé et les parcelles privées des propriétaires du rez-de-chaussée, est le prochain projet sur sa liste : « J’ai des idées, mais j’aime la qualité, donc je vais attendre d’avoir le budget pour l’aménager selon mes plans ».


Dans   l’immédiat,   Jean-Jacques   se   prépare   à  sa   première   réunion   de   co- propriétaires, où le groupe des Chalets sera présent pour les accompagner dans le choix du syndic. En attendant les  beaux jours  et le sacro-saint rituel  toulousain,  le repas partagé dans le jardin pour faire mieux connaissance entre voisins.

Un appartement de la résidence l'Éclat
Un appartement de la résidence l'Éclat (Crédits : Bénédicte Solle)

7   autres   projets   en   bail   réel   solidaire   sont   en   projet   sur   Toulouse, Ramonville   et   Aucamville. Le prochain, « Les   Reflets   de   Brienne",   près   des   Allées   de Brienne, est en cours de réalisation.

Renseignements auprès du groupe des Chalets : https://www.groupedeschalets.com