PORTRAIT

Les magnétiques Katcross électrisent le pavillon République Publié le
Date de publication
27 juillet 2020

Catherine Cros et Mathieu Blanc fondent le duo toulousain Katcross.
Catherine Cros et Mathieu Blanc fondent le duo toulousain Katcross. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Katcross c’est le duo singulier composé de Catherine Cros et Mathieu Blanc. Véritable électron libre propulsé dans la sphère pop-rock il y a déjà plusieurs années, Katcross a une longueur d’avance sur la scène locale et bien au-delà. Rdv le 29 juillet sur les réseaux la collectivité pour découvrir ce duo détonant en concert au Pavillon république.

Corps

Ils débarquent avec le naturel et la complicité de ceux qui sont pressés de monter sur scène. Vinyle à la main, c’est de leur dernier EP qu’ils ont envie de parler. « Girls can fly », une version « aboutie, épurée » de ce qu’ils savent faire, explique Cathy Cros. « On est allés à l’essentiel dans ce petit dernier, on a lâché nos doudous ! »

Ce duo en béton à la base c’est Cathy seule. « Pour moi ça commence en 2003, lors de ma rencontre avec Tricky (un pilier du trip-hop britannique ndlr) lors d’un concert. Il a souhaité me donner un coup de pouce et un an après je me retrouvais sur sa compilation au milieu de Kate Bush et Grégory Issaacs ! » Seule dans son studio, elle poursuit alors quelques collaborations avec d’autres musiciens puis rencontre Mat. « Il n’y a pas de hasard » assure-t-elle. C’est assurément le début d’une nouvelle version de Katcross. Sur la même longueur d’onde, le duo enchaîne les concerts, dont la première partie de Tricky puis un premier EP en 2014. Un album suit rapidement, enregistré avec la bassiste de Portishead. Car du beau monde gravite toujours autour de ce groupe de toulousains : « Katcross c’est aussi une musique qui évolue au fil des émotions et des rencontres, c’est notre carburant », rapporte Cathy. L’essentiel du succès est là : une chanteuse solaire pour un duo aussi intime qu’excentrique, qui électrise tout ce qu’il touche. L’alchimie fonctionne.

"On est tous les mêmes"

Fière d’être dans la sélection des artistes féminins du cru 2020 de 31 notes d’été, Cathy rappelle à quel point « la femme a une place très importante sur scène : ce sont en fait les femmes qui régissent ce monde … mais en sous-marin. » Elle regrette qu’on voit « si peu de femmes sur scène et trop peu de gens dans d’autres normalités, car finalement on s’en fout de tout : blancs ou noirs, homme ou femme, en fauteuil ou debout, on est tous les mêmes. »