RETOUR SUR

Les Chemins Buissonniers : de l'art et des arbres

Date de publication
Publié le 15 août 2022
Temps de lecture : 2 min
Miniature
Les Chemins Buissonniers, Arboredanses pour le festival 31 Notes d"été
© Alis Mirebeau
Légende

Les Chemins Buissonniers, Arboredanses pour le festival 31 Notes d"été

Chapeau

Le 14 août, au Musée de l’Aurignacien, dans le cadre du festival 31 Notes d’été, Les Chemins Buissonniers ont invité le public à les suivre le temps d’une promenade originale. Arboredanses est un spectacle qui interroge sur notre rapport aux arbres, en liant la danse et des éclairages scientifiques très actuels. 

Corps v2

« La recherche sur les arbres progresse énormément en ce moment. Il nous semblait important d’en informer le grand public » nous explique Philippe Réveillon, créateur et co-président des Chemins Buissonniers. Pour porter cette parole, l’association a imaginé une approche assez inédite. Dans le sous-bois d’Aurignac, un groupe de danseurs a sensibilisé le public à la nature en évoluant autour des arbres. Un sac mystère était distribué, dans lequel chacun, à moment donné, devait plonger la main pour sentir, les yeux fermés, la texture d’une écorce ou une feuille. Ainsi connecté à ses cinq sens, émotionnellement éveillé, le public était plus disponible pour écouter les intermèdes scientifiques de Janine Cransac, fondatrice de l'association Arbres et Paysages d'Autan sur l’écosystème de l’arbre : « Si on se sent bien, en forêt, c'est grâce à l'odeur des arbres. Ils dégagent des molécules, des ions négatifs, qui passent directement dans notre cerveau émotionnel. Et aussi grâce à leur évapotranspiration, qui purifie l'air en rejetant une eau filtrée par le sol, les racines et toute "l’usine" de l’arbre ».

Arboredanses, Festival 31 Notes d'été à Aurignac
© Alis Mirebeau
Arboredanses, Festival 31 Notes d'été à Aurignac

Les Chemins Buissonniers

Philippe Réveillon a eu l’idée des Chemins Buissonniers en 1999 : « Nous voulions nous emparer de la connaissance scientifique en y associant l’imagination créatrice ». L’association crée donc des œuvres innovantes qui imbriquent art et science. Et pousse le public à s’interroger et à interagir avec les intervenants. « Notre idée, souligne Philippe Réveillon, c’est de sortir d’une vision trop cartésienne de l’écologie, qui empêche l’émotion et qui cloisonne. Quand on croise les deux regards, artistique et scientifique, on a une idée plus complète du monde qui nous entoure, on apprend à respecter le vivant et se respecter soi-même ».

Arboredanses, Festival 31 Notes d'été à Aurignac
© Alis Mirebeau
Arboredanses, Festival 31 Notes d'été à Aurignac
Tags