À LA UNE

Des actions innovantes pour favoriser l'autonomie des personnes âgées Publié le
Date de publication
7 août 2020

Lutte contre fracture numérique
Les plus de 60 ans représentent plus de 20 % de la population haut-garonnaise, un public qui doit être accompagné dans la transition numérique. (Crédits : Alis Mirebeau/CD31)
Chapeau

Dans le cadre de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées, les élus départementaux ont adopté le 21 juillet le programme d'actions voté à la conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie de la Haute-Garonne. Explications. 

Corps

D'ici 2030, en Haute-Garonne, 50 000 personnes auront plus de 60 ans selon les données de l'INSEE. Une situation qu'il s'agit d'anticiper, afin de répondre au mieux aux besoins des personnes âgées. Pilotée par le président du Conseil départemental, la conférence des financeurs réunit chaque année, depuis 2016, différentes institutions (caisses de retraite, agence régionale de santé, etc.) autour d’un objectif : développer une stratégie collective pour prévenir la perte d’autonomie. Comment ? En identifiant des initiatives locales et, à partir d’un diagnostic précis des besoins et des attentes de chaque territoire, en leur apportant un soutien financier. 
Les élus départementaux ont donc adopté en juillet le programme d'actions de la conférence des financeurs et par la-même voté un budget à hauteur de 1,87 millions d'euros pour le développement d'une centaine d'actions proposée par des associations, établissements publics ou mutuelles sur l'ensemble du territoire. 

Ces actions innovantes seront gratuites pour les bénéficiaires et auront notamment pour objectifs de :

  • Préserver au mieux le lien social, par la prévention de l’isolement et de la solitude, l'aide à la mobilité, ou encore l'initiation à Internet, l'organisation de sorties culturelles et d'ateliers manuels…).
  • Prévenir les chutes, favoriser une activité physique adaptée et une nutrition équilibrée par la mise en place d'ateliers sportifs variés ou d'ateliers cuisine : 51 actions soutenues à hauteur de 826 251 euros.
  • Le maintien à domicile

À noter qu'un "forfait autonomie" sera versé aux 22 résidences autonomie du département pour la création de nouvelles actions innovantes afin de prévenir la dépendance de leurs résidents.

Ammy31 : maintenir le lien social entre les résidents et leurs proches

Depuis la crise sanitaire en mars 2020, le Conseil départemental a appuyé son désir de lutter contre le risque d'isolement social (créé par les conditions exceptionnelles de confinement) en mettant à disposition gratuitement des établissements pour personnes âgées et en situation de handicap un espace numérique dédié à ces publics : l’espace numérique Ammy31.

Grâce à ce nouvel outil, chaque résident, avec l’aide des  accompagnants, peut créer une page « type Facebook » lui permettant d’échanger avec ses proches toutes sortes d’informations et de documents (dessins, textes, articles, messages,  vidéos…), et de communiquer par visioconférence. 

Reportage : des séniors luttent contre la fracture numérique

À Galembrun, hameau de 170 habitants appartenant à la commune de Launac, les seniors disposent d’une solution gratuite pour améliorer leurs compétences informatiques. Depuis 2016, un club accueille une quarantaine de personnes, qui profitent des cours dispensés par groupes de niveaux. C’est le cas de Marie-Ange, 73 ans, dont la vie (numérique) a complètement changé depuis que le club a ouvert ses portes. «  Aujourd’hui, tout passe par l’ordinateur ; la moindre déclaration administrative, même la réception des résultats d’analyse, dit-elle. Comme je n’avais jamais touché un ordinateur, j’étais complètement perdue. En trois ans, j’ai fait des progrès considérables. Aujourd’hui, je sais envoyer un mail avec une pièce jointe, transférer des photos, classer des documents, et même… faire un diaporama ! »

Une aide individualisée

Abrité par le Centre communal d’action social (CCAS) de Launac, le club profite d’une salle mise à disposition et aménagée par la commune. Un lieu qui a par ailleurs été équipé  grâce à une première subvention attribuée en 2017 par le Conseil départemental. Mais l’action ne s’arrête pas là. « La subvention départementale que nous avons reçue en 2019 nous a permis de mettre en place un dispositif d’aide individuelle pour tous ceux qui rencontrent des problèmes avec leur ordinateur, tablette, téléphone, explique Michel Bouffard, le responsable du club. Nous avons embauché une technicienne informatique, Élodie, qui est présente tous les jours de la semaine (renseignements : 06 04 05 68 21). »