PORTRAIT

Illustre : la poésie hors des codes Publié le
Date de publication
24 août 2020

Illustre sort son premier album "Ille", le 25 septembre.
Illustre sort son premier album "Ille", le 25 septembre. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Illustre déboule sur la scène française avec un son qui lui est propre et un amour des mots qu’elle revendique haut et fort. Rencontre avec une artiste surprenante, avant la diffusion du concert de 31 notes d’été mercredi 26 août à 19h30.

Corps

Native de Clermont-Ferrand, elle prend la plume dès le collège : "j’ai commencé par des poèmes, c’est vraiment l’amour des mots et le phrasé qui m’ont amenée au rap. J’écoutais beaucoup de musiques à textes, je n’étais pas fascinée par la musique au départ." Elle fait les beaux-arts et cumule en parallèle les rencontres musicales, décisives pour elle : "j’ai compris qu’on pouvait être autonome dans la création musicale et c’est devenu un mode vie.

Aujourd’hui, auteure-interprète, Illustre écrit ses textes et est accompagnée pour la musique : "mon équipe me fait des propositions musicales et ensuite on choisit ensemble pour essayer de créer une identité sonore." Le résultat est détonnant : "On est entre la chill trap et le hip hop, même si j’aime dépasser ma zone de confort et que rien n’est jamais figé : on explore un peu tous les horizons !"

"Ressentir ce que j'écris"

Une musique et des textes qui résonnent, et pour cause : "ce qui m’inspire c’est avant tout mon histoire, au départ j’écrivais vraiment pour relâcher mes émotions et puis je me suis dit qu'il serait intéressant de créer une trame avec ça. Je me sens nécessairement obligée de ressentir ce que j’écris sinon je n'obtiens pas cette transcendance sur scène. Il y a quelque chose qui doit me stimuler viscéralement." Un premier album, ILLE, sort le 25 septembre, qui semble bien illustrer l’artiste : "on y trouve un coté virulent dans l’expression et l’écriture des textes et une autre partie plus introspective et plus douce avec des problématiques plus intérieures." De sa plume acerbe et inspirée, elle y décrypte le monde, l’identité, les émotions, la place de la femme.