REPORTAGE

La pêche a la pêche en Haute-Garonne ! Publié le
Date de publication
29 avril 2021

Fédération de pêche 31
Norbert Delfin et Olivier Plasseraud, de la Fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique de la Haute-Garonne (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

L’ouverture de la pêche au brochet, le 24 avril dernier, est l’occasion de dresser un panorama de cette activité qui remporte un franc succès en Haute-Garonne, et qui conjugue à la fois loisirs et protection de la nature. 

Corps

Saviez-vous qu’il y a environ 60 000 pêcheurs en Haute-Garonne ? « Notre territoire est dans le top 3 des départements français, avec l’Isère et la Saône-et-Loire, avec en moyenne 25 000 adhérents chaque année, se réjouit Norbert Delfin, président de la Fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique de la Haute-Garonne. Nous sommes ainsi la deuxième fédération, juste derrière le football ! »

Il faut dire que le « terrain de jeux » des pêcheurs est immense. « On compte plus de 2 000 km de cours d’eau en Haute-Garonne, notamment dans le Comminges, autour de la Montagne noire ou encore dans le Piémont, précise Olivier Plasseraud, directeur de la Fédération. La particularité du département est qu’il bénéficie d’une géographie très variée, entre plaines et montagnes, et donc avec des poissons divers, comme la truite bien entendu, mais aussi des carpes, brochets, sandres et autres perches. » 

Mission protection de l’environnement

Alors que le printemps marque traditionnellement l’ouverture de la saison de la pêche, depuis le 13 mars pour la truite puis le 24 avril pour les carnassiers tels que le brochet, Norbert Delfin et Olivier Plasseraud rappellent le rôle essentiel des pêcheurs : « il ne s’agit pas seulement d’une association de loisirs, puisque nous avons une mission d’intérêt général, définie dans le cadre du Code de l’environnement, dans le champ de la protection des cours d’eau. Les pêcheurs sont en effet les premiers à déceler les éventuelles pollutions dans les milieux aquatiques qu’ils fréquentent et représentent à ce titre des véritables lanceurs d’alerte. » À ce titre, la Fédération de la pêche 31 travaille en lien étroit avec le Conseil départemental, notamment pour promouvoir le tourisme de pêche mais aussi sur la question de la préservation de la ressource en eau à travers le projet de territoire Garonne Amont.