PRÈS DE CHEZ VOUS

L’Astronef, un café de quartier (multi)culturel à Rangueil Publié le
Date de publication
7 février 2019

Café Astronef à Rangueil
Le café Astronef est un véritable lieu de partage et de culture, dans le quartier de Rangueil. (Crédits : Aurélien Ferreira / CD31)
Chapeau

Le café Astronef est un lieu de vie culturel et solidaire implanté à Toulouse, au coeur de Rangueil, propose une programmation éclectique par une politique tarifaire. Réel lieu de vie de quartier, Astronef a bénéficié d'un appui technique et financier "Carte Blanche" de la part de l'Agence technique départementale (ATD31 - Haute-Garonne Ingénierie). Zoom sur ce lieu de rencontre et de partage.

Corps

On s’y sent tout de suite bien, comme à la maison. Le café associatif et culturel L’Astronef a ouvert l’an dernier en lieu et place du bar Les Avions, situé dans le quartier de Rangueil/Saouzelong. Tel un vaisseau spatial non identifié, ce lieu de vie atypique qui relève de l’économie sociale et solidaire a été imaginé par 15 toulousains regroupés au sein du collectif Les étonnés. « Notre moteur ? Créer une petite République dans la République, où tous les milieux sociaux peuvent se rencontrer et échanger », explique Jérôme Bresson, un des gérants de la structure.

La culture pour tous

Le midi, une carte signée du chef Guillaume Susin, diplômé de l’école hôtelière de Toulouse, propose une cuisine du marché, locale et créative, à des tarifs raisonnables (à partir de 11 euros). L’après-midi, les familles peuvent profiter d’un espace dédié aux enfants, les étudiants savourent des livres de la bibliothèque en libre accès pendant que d’autres participent à un atelier d’écriture. Un café vivant, en somme ! « Je viens ici au moins une fois par semaine, témoigne Mamé, une habitante du quartier. Je trouve ce lieu chaleureux, aussi bien pour venir travailler que pour y emmener mes filles. » Le soir, des animations culturelles (concerts, jeux de société, théâtre, projections, etc.) sont proposées gratuitement. « Notre objectif est de donner accès à la culture pour tous », ajoute Jérôme Bresson. Une formule qui fonctionne, et qui a d’ailleurs contraint le collectif à mener des travaux de mise aux normes et d’insonorisation ce mois-ci. Le café devrait rouvrir courant avril.