À LA UNE

Rencontres pour l'égalité : 3e édition du 1er au 6 mars Publié le
Date de publication
1 mars 2021

Rencontres pour l'égalité : 3e édition du 1er au 6 Mars 2021
Chapeau

Du 1er au 6 mars 2021, le Conseil départemental organise les 3e Rencontres pour l’égalité. Conférences et débats à suivre en ligne.

Corps

Le Conseil départemental développe au quotidien son action en matière de solidarités, d’éducation, de culture, d’aménagement du territoire de jeunesses…, pour réduire de façon concrète les inégalités. Il s’est engagé en 2019 dans un Plan départemental pour l’égalité.

Le programme d’action des Chemins de la République se décline toute l’année aux côtés des acteurs associatifs. Les Rencontres pour l’égalité se veulent une caisse de résonance pour sensibiliser le plus grand nombre à la lutte contre les discriminations, à la promotion des Droits de l’Homme et des principes et valeurs de la République.

Assez parlé d’égalité, il est temps de faire des égaux.

Jean Jaurès

Un thème par jour

Chaque journée a un thème spécifique.

Le 1er mars, à 19h, lutte contre l’antisémitisme : Conférence-débat : « L’universalisme pour faire reculer les extrémismes antisémites »

Le 2 mars, à 18h, lutte contre l’homophobie et la transphobie : Table-ronde-débat : LGBTQI+ De l’acceptation à l’inclusion

 

Le 3 mars à 18h, lutte contre le racisme : Table ronde thématique: « Quel héritage des luttes antiracistes face à la montée des communautarismes ? Les enjeux de l’approche universaliste »

 

Le 4 mars, à 18h, lutte contre les inégalités femmes-hommes : Table-ronde-débat : « Les jeunes bougent l’égalité femmes/hommes »

 

Le 5 mars, à 18h, lutte contre l'ensemble des inégalités : Conférence-débat : « Covid: accélérateur des inégalités »

 

Le 6 mars de 14h à 18h, paroles aux associations : Ensemble pour l’égalité. 

En partenariat avec Radio Occitania.

Retrouvez l’ensemble de la semaine des Rencontres pour l’égalité sur RADIO OCCITANIA (98.3 et 89.4 pour le Comminges)

Radio Occitania accompagne la 3ème édition des Rencontres pour l’égalité :

  • retransmission des conférences-débat et tables rondes de la semaine
  • micros-trottoir,
  • interview et débats.
  • Émission spéciale samedi 6 Mars avec les acteurs de la lutte contre les discriminations en Haute-Garonne.
    Media document
    Programme 3emes rencontres pour l'égalité

    La liberté d'expression pour lutter contre toutes les discriminations

    La liberté d'expression est un droit souvent remis en question, et pour lequel nous devons rester mobilisés. Depuis le régime de Vichy et l'Occupation jusqu'à aujourd'hui, le Musée départementale de la Résistance & de la Déportation évoque ce combat toujours d'actualité.

    Lundi 1er mars : Tous unis contre l'antisémitisme - 19h

    L’antisémitisme, le racisme, la xénophobie et les autres types d’intolérance et de discrimination menacent la sécurité des individus et des communautés qui en sont les cibles, mais mettent aussi en péril la cohésion sociale et les valeurs démocratiques. Les préjugés antisémites restent très forts dans toute l’Europe, touchant toutes les classes sociales et toutes les confessions. Le combat contre l’antisémitisme ne doit pas etre dissocié de la lutte antiraciste et, pour être efficace, doit se faire au nom de l’universalisme républicain.

    L’universalisme représente un idéal ambitieux et moderne, face aux tendances séparatistes ou uniformisantes de militantismes racialisants et différentialistes.

    Avec : Iannis Roder
    Historien, membre du Conseil des sages de la laïcité et professeur d’histoire-géographie ; Directeur de l’Observatoire de l’éducation de la Fondation Jean Jaurès.

    Ils étaient 168 enfants juifs à être déportés depuis la Haute-Garonne, seuls 31 ont survécu à la Déportation. De la majorité d’entre eux il ne reste pas même une photo. Avec cette stèle, le Musée départemental de la Résistance & de la Déportation leur a redonné la place que la barbarie antisémite leur a arrachée, pour transmettre en leur nom une leçon d’Histoire et de citoyenneté.

     

    En direct du Pavillon République sur haute-garonne.fr Retransmission en direct
    Langue des signes

     

    Mardi 2 mars : Tous unis contre l'homophobie et la transphobie - 18h

    Si la LGBTQI+ phobie a fortement régressé ces dernières années, parallèlement à la reconnaissance juridique des droits, force est de constater que des formes d’hétérosexisme restent prégnantes dans la société francaise.

    L’évolution positive du regard des Français sur les personnes LGBTQI+, reste confrontée à une persistance des préjugés et discriminations.

    Quels chemins reste-t-il à parcourir dans la représentation médiatique et culturelle, dans le monde sportif, pour la prévention en entreprise, comment aborder les problématiques des séniors, des migrants,des jeunes, le coming out, l’outing, la PMA, ou encore la situation des personnes LGBTQI+ en milieu rural... pour aller vers l’inclusion ?

    Regards croisés de militants LGBTQI+, avec :

    • Jérémy Perrard (Pride)
    • Jean-Michel Pugnières (Contact)
    • Francoise Lanfant-Piquemal  (ACCEPT)
    • Emmanuel Fesselier  (président Tou’Win Rugby)
    • et  Florent Della-Croce  (vice-président Tou’Win Rugby)
    En direct du Pavillon République sur haute-garonne.fr Retransmission en direct Langue des signes

     

    Mercredi 3 mars : Tous unis contre le racisme - 18h

    Le rapport 2020 sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) souligne une nouvelle progression des manifestations antisémites, accompagnée d’un fort accroissement des faits racistes et xénophobes, traduisant une montée des extrémismes identitaires et un climat de tension anxiogène. La diffusion de propos haineux sur internet et dans les médias progresse elle aussi très fortement.

    Les récentes mobilisations suite à l’affaire Georges Floyd font ressortir des approches différentes entre les mouvements anti racistes, certains mouvements semblent adopter une grille de lecture et viser une lutte plus catégorielle.

    Est-on en train de passer de l’idéal universaliste, sur lequel s’appuie l’antiracisme militant, à des luttes et des revendications catégorielles ?

    Avec :

    • Séraphin Alava, Expert UNESCO sur la haine en ligne
    • Hermann Ebongue,  Secrétaire général de SOS Racisme
    • Dominique Sopo, Président de SOS Racisme
    • Benedetto Zacchiroli, Président Coalition Européenne de Villes Contre le Racisme (ECCAR), Adjoint au Maire de Bologne
    En direct du Pavillon République sur haute-garonne.fr Retransmission en direct Langue des signes

     

    À travers une exposition de portraits magnifiés par le talent de Bettina Rheims, ils nous invitent à un voyage dont la réalisation dépend d’une volonté qui nous appartient : celle de se munir d’un “Passeport pour la fraternité”.

    Jeudi 4 mars : Tous unis contre les inégalités femmes-hommes - 18h

    En France, l’égalité Femme/Homme est une valeur fondamentale de la République et se décline dans tous les domaines de la vie sociale et politique. À l’aube du XXIe siècle, après plusieurs décennies de bouleversements très importants, la situation de l’égalité entre hommes et femmes est loin d’être achevée.

    Comment les jeunes haut-garonnais•es s’emparent de la question ?

    Au-delà des projets de jeunes que le Département a soutenus dans le cadre de la bourse aux projets Initi’active Jeunesses, qui sont dans une logique de sensibilisation, de conscientisation des jeunesses entre pair.es, il y a aussi des jeunes filles ou garçons, qui portent des projets qui, sans aborder directement cette question, affirment, affichent, et de fait, font bouger l’Egalité. Lumière sur ces nouveaux modes d’agir !

    Ces jeunes font part de leur expérience et de leur perception de la question de l’égalité femme/homme, en regards croisés avec un “grand témoin” pouvant expliciter et resituer le combat pour l’égalité.

    Avec :

    • Nadège Tenailleau, Maîtresse de Conférence au département Sciences de l’Éducation de l’Université Toulouse Jean Jaurès. Elle est chercheuse et formatrice sur les questions de genre. Elle a notamment été coordinatrice des interventions autour de la lutte contre les discriminations sexistes et contre l’homophobie, pour le compte des CEMEA Pays de la Loire.
    • 3 lauréats de la bourse Initi’active Jeunesses :
      • Eloïse Arnaud et Fanny Tronche. Le projet 25% une initiative qui vise à mettre en lumière les femmes marquantes de l’Histoire.
      • Charlotte Floderer. Kaelbel est une chaîne YouTube animée par une jeune femme qui nous parle des nouvelles technologies.
      • Sofia Labat. Sofia est une chanteuse. Inspirée de son enfance et des aventures d’une femme d’aujourd’hui, elle parle d’amour, révèle des joies, des peurs, en douceur comme en puissance.
    • Des jeunes qui ne sont pas lauréats de la bourse Initi’active Jeunesses, mais qui portent des projets qui contribuent à l’égalité femmes / hommes :
      • WILBI. Lancée par deux jeunes Toulousains, Corentin Bouffard et Charlotte Tandou, WILBI est une application qui permet de découvrir le quotidien de nombreux professionnels en temps réel et de lutter contre les stéréotypes de genre dans l’orientation professionnelle et contre les représentations genrées des métiers.
      • ISAElles  L’association ISAElles regroupe les femmes de SUPAERO ayant à cœur le projet d’encourager les collégiennes et les lycéennes à s’orienter vers des études scientifiques. Avec Pauline Haritinian, actuelle présidente du Club ISAElles et Lily Daurat, ancienne présidente du Club ISAElles.
    En direct du Pavillon République sur haute-garonne.fr Retransmission en direct Langue des signes

     

    Lancé en février 2020, le dispositif Initi'Active Jeunesses permet d'accompagner et de soutenir les projets des jeunes agé·e·s de 11 à 29 et habitant en Haute-Garonne.

    Les projets aidés sont des projets qui présentent une utilité sociale, quel que soit le thème (culturel, sportif, technique, écologique, de solidarité…).

    Les projets peuvent être portés par une seule personne ou par plusieurs.

    La bourse maximale attribuée à un projet est de 4 000 euros.

    L'accompagnement proposé s'étale sur plusieurs mois. Il est adapté aux besoins de chaque projet et peut également inclure des aides en nature, comme par exemple l'impression de supports d'information ou l'aide à la promotion du projet via les supports de communication du Département.

    En un an, depuis la création d'Initi'Active Jeunesses, et en dépit de l'épidémie de COVID, 14 projets ont été aidés.

    Le prochain comité de suivi (= jury) aura lieu le 31 mars.

    Contact : ambition.jeunesses@cd31.fr

    Plus d'infos sur www.go31.fr  

     

    A propos de la Mission Jeunesse

    La Mission Jeunesses est une équipe de 5 personnes, rattachée à la direction générale du Conseil Départemental.

    Elle œuvre en faveur des jeunes âgés de 11 à 29 ans résidant sur le territoire haut-garonnais.

    Elle co-construit ses actions avec les jeunes, dans le cadre d'un espace de participation : le Groupe Miroir.

    Créée en novembre 2019, la Mission Jeunesses met en œuvre quatre mesures nouvelles créées dans le cadre du "Plan départemental par et pour les jeunesses 2019-2021" :

    1. une approche transversale des questions de jeunesse dans les services du Département, c'est le Réflexe Jeunesses
    2. l'animation d'un réseau de partenaires départementaux sur les questions de jeunesse
    3. la création et l'animation du site internet en responsive design, go31.fr qui centralise des informations pour les 11-29 ans
    4. la création et l'animation d'un dispositif d'accompagnement de projets de jeunes : Initi'Active Jeunesses

     

    Chaque année en mars, le Conseil départemental de la Haute-Garonne fait vivre l’égalité Femmes/Hommes et propose diverses manifestations dans le cadre de son programme “L’égalité Femmes/Hommes, c’est+ qu’un jour”.

    En raison de la situation sanitaire, l’édition 2021 sera 100% digitale : l’égalité Femmes/Hommes s’invite chez vous, avec des conférences, des expositions virtuelles, une table ronde avec des jeunes qui font bouger l’égalité, une invitation à la découverte de Haut-Garonnaises inspirantes…

    Vendredi 5 mars : Tous unis contre toutes les inégalités - 18h

    Le quotidien des Français a été percuté par le séisme d’une pandémie inédite qui est venue se superposer avec une situation sociale où les inégalités et les fragilités semblent s’être creusées ces dernières années.

    La crise que nous traversons à l’heure actuelle est sanitaire, bien sûr, mais aussi économique et sociale : le confinement a fait basculer une partie de la population dans la pauvreté.

    Les inégalités resurgissent au grand jour, les acteurs associatifs en sont témoins. La crise du coronavirus exacerbe surtout de “petites inégalités” selon François Dubet.

    L’ensemble de notre système social est mis au défi et cette crise interroge également la notion d’utilité sociale et la question de l’organisation collective de la solidarité.

    Avec :

    • François Dubet  sociologue, ancien directeur d’étude à l’EHESS et à l’université de Bordeaux. Son travail en sociologie porte sur la fabrication des inégalités. Il a écrit de nombreux ouvrages, notamment le dernier qui s’intitule Ce qui nous unit. Discriminations, égalité et reconnaissance et encore : Pourquoi moi ? L’expérience des discriminations La galère, jeunes en survie.

     

      Retours d’expériences d’acteurs associatifs :

      • Sarah Barrière, Association pour Vaincre l’Exclusion des Citoyens (AVEC)
      • Yamina Aïssa Abdi, Izards Attitude, association citoyenne de quartier
      En direct du Pavillon République sur haute-garonne.fr Retransmission en direct Langue des signes

       

      Certaines personnalités se détachent par la constance et l’intensité de leur engagement, quelles que soient les circonstances. Le parcours de l’abbé Pierre est en la matière exemplaire, de son engagement de premier ordre dans la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale, jusqu’à son combat contre la précarité et pour l’égalité et la solidarité en France.

      Samedi 6 mars : Parole aux associations : Ensemble pour l’égalité. - 14h-18h

      Les acteurs associatifs qui côtoient les Chemins de la République, impliqués dans les actions du Plan départemental pour l’égalité, au micro de Radio Occitania pour parler de la lutte contre les discriminations :