RETOUR SUR

Sur les traces de nos ancêtres à Saint-Just de Valcabrère

Date de publication
Publié le 26 juillet 2022
Temps de lecture : 2 min
Miniature
Les familles participent à un atelier bac de fouilles
© Frédéric Scheiber
Légende

Les familles participent à un atelier bac de fouilles

Chapeau

Jolie parenthèse que celle proposée par l’association de médiation scientifique Grottes et Archéologies le mardi 12 juillet 2022 pour les familles qui ne partent pas en vacances. Une vingtaine de femmes et d’enfants suivies par la Maison des Solidarités de Pont-Vieux, à Toulouse, ont ainsi pu participer à une visite du site de fouilles archéologiques de Saint-Just de Valcabrère.

Corps v2

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir un jour jouer au petit archéologue et déterrer de nombreux trésors ? C’est ce que Rex, 11 ans, a pu expérimenter dans le bac de fouilles mis en place ce jour-là pour essayer de trouver céramiques d’époque, mortier et morceaux de tegula (tuile architecturale en latin). Après cette première expérience, les deux médiatrices de l'association Perrine et Julie ont assuré une visite commentée du site vieux de plus d’un millénaire.  “C’est une sorte d’expédition pour nous. Je ne connais pas trop ce milieu, mais c’est une super opportunité pour mes enfants de pouvoir venir ici !” témoigne Maghnia, mère de Maya, 13 ans, Tahar, 5 ans et Lydie, 2 ans. Cette journée s'inscrit dans le carde du dispositif "Été culturel", financé par la Direction des affaires culturelles Occitanie et le Département.

Mais que renferme ce site ?

Sous leurs pieds, une nécropole antique datant du IIe siècle est mise au jour par les équipes de William Van Andringa, archéologue, directeur d’études à l’École pratique des hautes études et responsable du chantier. Ils ont trouvé des traces d’occupation humaine allant de l’époque de l’empereur romain Auguste jusqu’à la fin du Moyen Âge. “Souvent, on résume l’archéologie à l’étude de monuments, le forum de Rome, l’Acropole d’Athènes… Nous travaillons en fait sur les humains qui ont construit les monuments, qui les ont occupés, détruits, ou qui en ont récupéré les matériaux” nous explique-t-il. Samir, 12 ans, est subjugué par la grandeur des pierres utilisées pour la construction, mais aussi la profondeur de certaines salles. C’est donc ce goût de l’étude et de la recherche que les équipes d’archéologues présentes sur le site de Saint-Just de Valcabrère ont essayé de transmettre à ces visiteurs néophytes. À la suite de cette matinée, tous les participants ont profité d'un atelier pratique de découverte de la carpologie (étude des fruits, légumes et céréales en archéologie) dans le jardin de la Chapelle des Olivétains, à Saint-Bertrand de Comminges. Mission accomplie pour cette journée qui a permis à ces familles suivies par la MDS de Pont-Vieux de découvrir de nouveaux horizons durant leurs vacances d’été.

Le site de fouilles de Saint-Just de Valcabrère
© Frédéric Scheiber
Le site de fouilles de Saint-Just de Valcabrère