À LA UNE

Un plan de solidarité pour la reprise du tourisme Publié le
Date de publication
27 mai 2020

Lac de Frouzins
Lac de Frouzins (Crédits : Shannon Aouatah)
Chapeau

Si le confinement de la population était primordial afin de ralentir la propagation de l’épidémie, la situation a complètement bouleversé le secteur touristique dont les prestations ont été immédiatement suspendues. Au regard des conséquences engendrées par la crise sanitaire, le Conseil départemental de la Haute-Garonne a établi un plan de solidarité pour aider les professionnels et favoriser le tourisme local.

Corps

Le Conseil départemental considère l’économie touristique comme l’une de ses priorités, puisqu’elle représente « un levier majeur de développement pour tous nos territoires, qu’ils soient urbains, périurbains, ruraux ou de montagne », affirme Maryse VezatBaronia, conseillère départementale du canton d’Auterive, chargée du Développement Territorial, de l'Aménagement du Territoire et du Tourisme. En Haute-Garonne, ce secteur pèse 15 000 emplois et génère un milliard d’euros de retombées économiques.

Media document
Plan de solidarité pour relancer le tourisme

Des aides en urgence

Les élus départementaux ont ainsi adopté en urgence, le 26 mai dernier, des mesures pour soutenir les acteurs haut-garonnais du tourisme. Dans le cadre du fonds de prévention de la précarité de 3,7 millions d’euros, créé pour les personnes qui ont totalement perdu leurs revenus au cours de la crise sanitaire, un abondement supplémentaire d’1 million d’euros a été allouée aux professionnels du tourisme. Concernant l’activité en zone de montagne, particulièrement fragilisée par la crise sanitaire, le Département contribue à hauteur d'1 million d'euros au Fonds de solidarité de l’Etat, afin de venir en aide aux entreprises touchées par la crise.

Trois dispositifs pour des vacances en Haute-Garonne

Parmi les mesures de soutien aux professionnels du tourisme, voté par les élus départementaux, trois dispositifs ont pour objectif de favoriser le pouvoir d'achat des Haut-Garonnais, tout en soutenant la fréquentation des hôtels, chambres d'hôtes ou campings, des sites historiques et des parcs d'animation du Département. 

Suspension de la taxe additionnelle

Pour permettre aux établissements de bénéficier d’une trésorerie plus importante pendant la reprise, le recouvrement de la taxe additionnelle départementale à la taxe de séjour, facturée aux clients au cours de leurs nuitées dans un hébergement du territoire, a également été suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020. En parallèle, « le Conseil départemental a décidé d’un vaste plan d’actions concrètes pour permettre aux habitants de la Haute-Garonne de visiter les sites touristiques du Département cet été », précise Maryse Vezat-Baronia. Les Haut-Garonnais ont la chance de disposer de destinations touristiques très variées autour de chez eux. C’est le moment idéal pour découvrir les trésors de la Haute-Garonne tout en soutenant l’économie locale !

Interview d'une gérante d'un établissement touristique

Quelles ont été les conséquences du confinement ?

Économiquement, je ne préfère même pas en parler… C’est très compliqué. Nous en avons cependant profité pour faire des travaux et moderniser le lieu.

Quelle est votre solution pour compenser au mieux cette crise ?

Au bout d’un mois de confinement, je me suis lancée dans la confection de plats à emporter pour maintenir un minimum de trésorerie. Ce service marche si bien que je continue encore aujourd’hui !

Côté hôtellerie, quel est l’état actuel des réservations ?

L’hôtel s’est complètement vidé : toutes les réservations de l’été ont été annulées. Je vais faire de la publicité à destination d’une clientèle plus locale, avec un forfait intéressant, tout en mettant en avant les sites touristiques aux alentours. C’est l’occasion idéale de découvrir sa propre région !

Céline Taffarello, gérante de l'Auberge du Poids public, à Lauragais.
Céline Taffarello, gérante de l'Auberge du Poids public, à Lauragais. (Crédits : Alexandre Ollier)

Contacts et documents pratiques

Plan de solidarité pour relancer le tourisme