Vous êtes ici

Portrait : Gwendolen Fer

Une championne à domicile

Régulièrement nous vous proposons de partir à la rencontre d'un Haut-Garonnais ou d'une Haut-Garonnaise dont le profil nous a paru intéressant à partager. Une mosaïque de personnalités et de parcours qui constituent l'âme de la Haute-Garonne. Aujourd'hui à l'occasion de la journée internationale du sport féminin, nous vous amenons à la rencontre de sportives de haut-niveau qui portent fièrement les couleurs de la Haute-Garonne.

"J'ai commencé l'équitation à 5 ans, comme simple activité pour m'occuper le mercredi, j'étais la première de la famille à m'initier à cette discipline mais nous sommes tous des compétiteurs". Avec Gwendolen Fer, le ton est rapidement donné : dans la famille on ne fait pas les choses à moitié. À 8 ans, l'équitation prend une nouvelle dimension, celle de la compétition. Et avec succès, car elle décroche ensuite le titre de championne de France de Concours complet dans l'ensemble des catégories jeunes : Poney en 2002, Juniors la même année et Jeunes cavaliers 4 ans plus tard.

Une entreprise familiale

Après une scolarité pendant laquelle "il a fallu s'accrocher pour parvenir à mener de front, l'enseignement général et l'entrainement sportif, tard chaque soir", les études supérieures lui permettent de consacrer plus de temps à sa passion. "Je ne savais pas ce que je voulais faire, c'est aussi pour ça que j'ai continué la filière scolaire traditionnelle, mais l'équitation a toujours été ma priorité"

En 2009, diplômée d’une licence de gestion et du monitorat d’équitation, elle suit les cours de l’ESC Grenoble par correspondance, mais son avenir se dessine ailleurs : "Le projet des écuries a démarré en 2007, à cette époque j'étais encore à l'IUT, puis nous avons ouvert deux ans plus tard". Aujourd’hui, l’établissement est composé d’une écurie de propriétaires et d’un pôle compétition. Labellisée Ecurie de compétition et Site d’Excellence Sportive par la FFE, l’Ecurie Gwendolen Fer accompagne également les jeunes dans une section sport-études spécialisée en Concours complet. Une entreprise resolument familiale, où chaque membre de la famille met... le pied à l'étrier.

1ère femme française de l'histoire à remporter une des 6 épreuves du grand chelem

En parallèle le palmarès s'étoffe peu à peu : en 2009 elle participe pour la première fois à une épreuve du « grand chelem » le CCI**** de Pau, elle terminera 7ème. En 2011, elle intègre le groupe France. "C'était clairement l'un des buts de ma carrière, un palier nécessaire pour moi". Elle est non seulement la benjamine de la liste mais également la seule femme au sein de ces 9 couples.

4 ans plus tard, à travers sa sélection pour les championnats d’Europe, Gwendolen est la première femme française depuis 14 ans à participer à un grand championnat. Elle termine la saison sur une victoire au CIC*** du Pouget : la première victoire d’une femme française sur ce niveau d’épreuve internationale. Elle est présélectionnée pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016 et remporte son 2ème concours 3 étoiles à Jardy-Paris. En 2017, elle devient la première femme française de l'histoire à remporter une des 6 épreuves du grand chelem, le CCI**** de Pau.

La victoire au CCI**** de Pau me fait basculer dans une autre dimension, avec beaucoup plus de reconnaissance dans le milieu équestre et de la part de mes partenaires

Aujourd'hui, à 32 ans, la toulousaine, également boursière et ambassadrice du Conseil départementale aux côtés de 18 autres athlètes, dit ne pas avoir "la carrière parfaite" mais exprime sa fierté de porter haut les couleurs du sport féminin en Haute-Garonne : "l'équitation est un sport très féminin, mais dès qu'on fait de la compétition il n'y a plus personne, je crois que c'est une spécificité française, les femmes ne se donnent pas forcément le droit de passer certains niveaux, dans le sport comme dans la vie professionnelle".

 

 

Page publiée le 24 janvier 2019 - vérifiée le 24 janvier 2019