Vous êtes ici

Le saxophone

Histoire et héritage d’un instrument qui traverse le temps

Conférence en place publique à la Direction des arts vivants et visuels du Conseil départemental de la Haute-Garonne - 7, rue Jules Chalande à Toulouse - à l’heure du déjeuner le 1er septembre, jour de l’ouverture de la billetterie de Jazz sur son 31.

Le saxophone est un instrument qui fascine depuis sa création. Inventé au XIXème siècle par Adolphe Sax pour intégrer l’orchestre symphonique, il devient pupitre de fanfare militaire puis les musiciens de jazz s’emparent de son infinie malléabilité sonore pour le faire devenir une figure incontournable de l’Âge d’Or du jazz. Mais l’épopée de cet instrument unique ne s’arrête pas là : il est désormais présent dans de nombreux genres musicaux actuels et populaires, du rap au métal en passant par le punk et l’électro, qui élargissent encore le champ de ses possibilités d’utilisation.

Intervention de Léa Cuny-Bret, master en musicologie de l’Université Toulouse Jean Jaurès sur l’histoire du saxo, un des instruments emblématiques du Jazz.

Léa Cuny-Bret pratique le saxophone alto depuis près de 15 ans. Elle étudie la musique classique puis suit une formation en jazz à l’Université Toulouse-II Jean Jaurès. Diplômée d’un master en Musicologie, elle a réalisé ses recherches sur le saxophone dans la musique metal. En parallèle de ses études, elle joue dans plusieurs groupes toulousains : Baron Samedi (rock/metal), Bruit qui Court (post rock) et XXElles (jazz moderne).

(Photo : Hugues-Alban Bermond)


En savoir plus
Les colporteurs de la République reviennent

Dans le cadre de son projet Chemins de la République, destiné à  promouvoir les valeurs Républicaines et le principe de laïcité auprès de différents publics,  le Conseil départemental a lancé au début de l’été « Les Lumières de la République », un nouveau cycle de manifestations.

Des  universitaires endossent le rôle de « Colporteurs de la République » pour intervenir sur la place publique dans diverses communes du département sur des sujets d’actualité en lien avec les valeurs républicaines. Durant le mois de Juillet, des colporteurs étaient ainsi présents lors de plusieurs dates du festival « 31 notes d’été », autour de différents sujets, en rapport avec le patrimoine et l’Histoire, à commencer celle de la révolution Française.

A l’automne, les Colporteurs reviennent avec une série « Jazzy » et le  festival Jazz sur son 31 sera l’occasion pour eux d’évoquer la question de l’interaction entre musique et politique. La série se poursuivra avec plusieurs interventions en lien avec Jazz sur son 31 : le saxophone, histoire et héritage d’un instrument qui traverse le temps, Cuba, la Nouvelle Orléans, un des berceaux du Jazz…

En novembre, ils aborderont la question spécifique de la laïcité, en amont des « Rencontres de la laïcité » organisées par le Conseil départemental début décembre.

Visualiser sur le plan

Page publiée le 22 août 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne