DOSSIER

Avec le cécirugby, la Haute-Garonne transforme l’essai !

Date de publication
Publié le 14 septembre 2022
Temps de lecture : 3 min
Un nouveau sport en Haute-Garonne, le cécirugby
© Rémy Gabalda
Légende
Un nouveau sport en Haute-Garonne, le cécirugby
Chapeau

C’est une toute nouvelle discipline qui vient de voir le jour en terre d’Ovalie. Le cécirugby permet désormais aux déficients visuels de s’adonner aux joies du ballon ovale. Cette initiative est le fruit de la collaboration entre le Conseil départemental de Haute-Garonne, la Ligue Occitanie de rugby, le Comité départemental de rugby 31, et l’Institut des jeunes aveugles de Toulouse. Un très beau symbole à un an du lancement de la Coupe du monde et en faveur de l’inclusion dans le sport.

Corps v2

Il aura fallu trois ans pour que ce projet innovant et ouvert à tous prenne forme. Tout un symbole, il a été présenté officiellement le 8 septembre, à un an jour pour jour du coup d’envoi de la prochaine Coupe du monde de rugby qui se déroulera en France. Le Département, partenaire du groupement d'intérêt public France 2023, ambitionne avec ses partenaires de développer un héritage durable pour les Haut-garonnais et Haut-Garonnaises. C’est ainsi que des premières initiatives, soutenues par le Département, se concrétisent telles que celle suggérée en 2019 par l’Institut des jeunes aveugles de Toulouse, comme le souligne Line Malric, vice-présidente en charge du sport et du sport-santé : « le sport doit être vecteur d’insertion, de lien social et d’inclusion, c’est pourquoi nous avons voulu donner la possibilité aux personnes malvoyantes de pratiquer ce nouveau sport, avec un ballon spécial et des règles adaptées. ». 

Ballon sonore et règles adaptées

Une adaptation qu’ont pu tester, en avant-première, les premiers volontaires, déficients visuels ou non, au stade Ernest-Wallon à Toulouse. Exit le jeu au sol, les passes se font de la main à la main grâce à un prototype de ballon, développé par une start-up toulousaine Unwinloc , émettant un son modulable par l’arbitre. Une innovation qui permet de mieux se repérer dans l’espace, le capitaine de chaque équipe guidant ses joueurs à la voix. Autour du terrain, une structure gonflable sur laquelle les joueurs aplatissent le ballon. Autre innovation : chaque équipe, composée de 7 joueurs, dispose de maillots aux textures différentes. De quoi reconnaître les membres d’une même équipe lors des regroupements.

Le cécirugby bientôt testé dans les clubs

Il s’agit d’un sport ouvert à tous et toutes puisque les valides peuvent aussi s’adonner au cécirubgy, munis d’un masque. La Fédération française de rugby est venue découvrir cette nouvelle discipline et évaluera dans les prochains mois la possibilité de déployer largement cette pratique inclusive sur le plan national. La technologie développée et les règles adaptées à cette nouvelle discipline ont aussi eu un écho auprès des encadrements des équipes de haut niveau afin de développer les qualités kinesthésiques des joueurs professionnels. Avant d’être pérennisé, le cécirugby va prochainement être testé dans différents clubs du territoire. Parmi eux, le Toulouse Montaudran rugby ainsi que plusieurs clubs dans le Comminges, le Lauragais et dans le nord du département. 

Contacts et documents pratiques