27 mai : journée nationale de la Résistance Publié le
Date de publication
24 mai 2022

Plaque et citation de Lucie Aubrac a l'entrée du musée de la résistance
La « Journée nationale de la Résistance » rappelle les grands engagements de la Résistance. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Depuis 2014, le 27 mai, date de la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR) en 1943, est en France la journée nationale de la Résistance. Pour ne jamais oublier, le Conseil départemental s'engage à faire perdurer ces valeurs et à favoriser la transmission via le label Les chemins de la République. Chaque année des temps forts s’adressent à tous les publics en proposant des animations innovantes destinées à l’apprentissage et favorisant les échanges et le vivre-ensemble. Cette année, le Conseil départemental propose des rendez-vous au Musée départemental de la Résistance & de la Déportation de Toulouse, les mercredi 25 et vendredi 27 mai. 

Corps v2

Au Musée départemental de la résistance & de la déportation

A la fois lieu d'histoire, de mémoire et centre de recherche et d’éducation à la citoyenneté, le musée départemental de la Résistance & de la déportation, créé en 1994 par le Conseil départemental propose une plongée dans l'époque 39-45, un parcours permanent composé de près de 10 000 objets retraçant des faits marquants de la période 1939-1945 en Haute-Garonne (photos, lettres, cahiers, cartes postales, tenues, armes démilitarisées, etc.). 


Mercredi 25 mai à 19h

> Conférence "Refaire la France, la Résistance 1944"

Jean-Marie Guillon, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université d’Aix-Marseille spécialiste de la France des années 1940, présentera le projet du Conseil National de la Résistance pour refonder la République d'après-guerre, et éclairera son contexte de réalisation politique, social et mémoriel si particulier.

Le 27 mai 1943, le Conseil National de la Résistance se réunit pour la première fois. Il rassemble, dans le plus grand secret, les représentants des mouvements et des réseaux, des syndicats et des partis politiques clandestins, réaffirmant ainsi des valeurs progressistes, universelles et démocratiques de la Résistance dans une France occupée et à l’Etat collaborationniste. Ils planifient notamment la reconstruction du pays. Fruit d’âpres négociations, cette série de mesures trace les contours d’une société républicaine, démocratique et humaniste.


Vendredi 27 mai à partir de 14h

> Visite guidée "L’Esprit de Résistance d’hier et d’aujourd’hui" / 14h

Une visite originale sur les différentes formes de résistance pendant la Seconde Guerre mondiale et sur la permanence de l'esprit de Résistance d'après-guerre, parce que les combats pour la démocratie et les valeurs de la République restent plus que jamais d'actualité et que "le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent" (Lucie Aubrac)

> Spectacle conté "Inès 1943"​ de et par François Godard / 16h (acte 1) et 18h (acte 2). En 1943, Inès et Léon créent leur maquis dans le Sud-ouest avec les paysans de la région et les guérilleros espagnols. Entre deux combats, Inès, tireuse d’élite andalouse, donne naissance à Joseph et invente une vie pleine de secret et d’humanité, où la beauté tient tête à la mort chaque jour.

Gratuit - Public adulte - Réservation conseillée au 05 34 33 17 40

 

 Musée départemental de la Résistance & de la Déportation

52, allée des Demoiselles – 05 34 33 17 40


Plus d'infos sur le site du musée et leur page facebook.

Le circuit Haute-Garonne résistante

Conçu comme une marche exploratoire de l’histoire de la Résistance en Haute-Garonne, ce circuit commenté traverse Toulouse en 20 étapes. Un parcours pédestre qui permet d’évoquer des lieux d’histoire et de mémoire de l’ensemble du département et de rendre hommage à ceux qui ont combattu le régime nazi : François Verdier, Marie-Louise Dissard, Silvio Trentin, Jean-Pierre Vernant, etc.

"L'Histoire de la Haute-Garonne est traversée par le parcours de nombreux combattants et grandes figures de la Résistance, à qui le Conseil départemental tient à rendre hommage lors de cette Journée nationale, pour leur courage et leur combat contre toute forme d’oppression et de fascisme pendant la Seconde Guerre mondiale. À travers les actions du Musée départemental de la Résistance et de la Déportation, la collectivité reste engagée dans un travail de mémoire nécessaire afin de permettre à tous de mieux comprendre l’histoire de la Résistance et des résistants, femmes et hommes de notre département et d'ailleurs."

Contacts et documents pratiques

Présentation du projet de concertation autour de la forêt de Quint-Fonsegrives